Message du président du conseil d’administration et de la présidente et chef de la direction


Protéger le Sentier pour les générations futures

Neil Yeates dans le parc national de Banff

Qui aurait pu croire, il y a 25 ans, que le Canada abriterait le plus long réseau de sentiers multi-usages du monde? Plusieurs ont peut-être pensé que c’était impossible. Mais grâce à l’incroyable soutien et aux efforts de nos partenaires, bénévoles et donateurs de partout au pays, nous avons maintenant la fierté d’avoir créé le sentier national du Canada.

Le raccordement du Grand Sentier ayant coïncidé avec ma première année de présidence au conseil de STC, cette période a été particulièrement spéciale pour moi.

À ce sujet, j’aimerais remercier les membres du conseil de STC – un groupe de gens dévoués et passionnés et venant de partout au Canada. Leur vision et leur détermination à offrir un Sentier raccordé au Canadiens ont été d’une grande inspiration. Cette année, nous avons accueilli plusieurs nouveaux membres : James Goulden (C.-B.), Michael Lindsay (ON), Emma Mohns (ON) et Ron Hicks (C.-B.).

J’aimerais également rendre hommage aux membres du conseil qui ont pris leur retraite au cours des dernières années : Cameron Clark, Mylène Forget, Eric Gionet, Ken Killin, Alan McDonald et Ruth Marr, ainsi que notre ancien président, Paul LaBarge. Je suis par ailleurs reconnaissant envers les membres du personnel de STC, qui continuent à faire un travail exceptionnel au chapitre de la promotion et du financement du Sentier, et qui voient à son développement futur.

Plusieurs moments inoubliables ont jalonné l’année 2017. Le 26 août, nous avons célébré le raccordement pancanadien du Grand Sentier ; alors qu’une foule de supporteurs du Sentier se sont joints à nous à Ottawa, 200 autres événements de célébration avaient lieu simultanément partout au pays. Puis, quelques mois plus tard, nous avons souligné le succès retentissant de la campagne Chapitre 150, qui nous a permis d’amasser les fonds nécessaires pour faire de ce rêve une réalité.

Malgré ces grandes réalisations, mes collègues du conseil moi-même savons que l’aventure n’est pas terminée. Si le projet de raccordement était ambitieux, il nous faut désormais protéger ce que nous avons créé et encourager le développement du Sentier afin que les générations futures puissent l’explorer, l’utiliser et le chérir à leur tour.

Notre nouveau plan stratégique nous guidera dans notre travail d’accroissement de l’accessibilité et de renforcement de nos relations avec les communautés autochtones, les groupes de sentier et nos partenaires de tous niveaux.

Nous préserverons ce patrimoine vivant en développant de nouvelles sections du Sentier pour mettre en valeur la beauté de nos paysages canadiens, en convertissant des voies routières en voies vertes là où faire se peut, et en participant à la réparation des dommages causés par les catastrophes naturelles sur le Sentier.

Une profonde gratitude pour le Sentier m’envahit quand j’en visite mes sections préférées, dans les Rocheuses ou le parc de la Gatineau. Je vous invite à profiter vous aussi du Sentier, ainsi qu’à explorer les profondes racines qui vous unissent à lui.


Notre lien profond avec le sentier national du Canada

George et Deborah Apps sur le Sentier Glenbow Ranch en Alberta

Depuis le début de cet ambitieux projet, Sentier Transcanadien a fait de grandes avancées dans la création d’un sentier pancanadien. À ce chapitre, l’année dernière demeurera l’une des plus marquantes. Grâce à l’enthousiasme de ses supporteurs, Le Grand Sentier s’étend aujourd’hui sur plus de 24 000 kilomètres et met en valeur la beauté naturelle, la riche histoire et l’esprit d’aventure de notre territoire, de nos peuples et de nos communautés.

Le raccordement du Sentier signifie que les Canadiens ont désormais accès à un réseau de sentiers favorisant un mode de vie sain et le respect de la nature et des diverses cultures. Le Grand Sentier traverse chaque province et territoire, et il relie 15 000 communautés des régions urbaines, rurales et sauvages.

L’étendue géographique du pays a parfois fait sembler ce raccordement hors de portée. Pourtant, après 25 ans d’efforts acharnés et grâce au soutien d’un nombre incalculable de Canadiens, 80 % des Canadiens sont maintenant à 30 minutes ou moins du Grand Sentier.
Partout au pays, le raccordement a inspiré de nombreuses communautés dans leur travail d’amélioration de leur section locale du Sentier. Témoin de l’importance et de la valeur accordées à ce projet emblématique, cette passion nationale pour le Sentier laisse présager que celui-ci sera apprécié et bonifié pour les générations qui nous suivront.

Le raccordement à lui seul a laissé sa marque dans le patrimoine local et national. L’excitation de sa célébration officielle, le 26 août dernier, est toujours palpable ; la même ferveur était tangible au dévoilement des résultats de plus de 83 millions $ de la campagne Chapitre 150. J’éprouve une grande reconnaissance envers Valerie Pringle et Hartley Richardson, robustes et passionnés coprésidents de la campagne, ainsi qu’envers les membres du conseil de la Fondation du STC et de ceux du cabinet du Chapitre 150.

Le soutien de nos donateurs, partenaires, bénévoles et de tous les paliers de gouvernement a été crucial dans l’atteinte de notre objectif. J’aimerais particulièrement remercier le gouvernement fédéral qui, après avoir offert son don jumelé à la campagne Chapitre 150, a récemment réitéré son soutien au Sentier par un engagement de 30 millions $.

Même après une année aussi spectaculaire, l’aventure du Sentier est loin d’être terminée. Par la protection et l’amélioration, pour les générations futures, de cet héritage que nous partageons tous, nous souhaitons approfondir les racines qui lient les Canadiens au Sentier. Un nouveau chapitre s’ouvre dans l’histoire du Grand Sentier, et une nouvelle campagne de conscientisation et de financement de ce trésor national voit le jour. Intitulée Profondément enracinés, la campagne nous ramène aux sources du projet, en 1992, alors que Bill Pratt et Dr Pierre Camu développaient leur vision d’un sentier qui raccorderait le Canada et les Canadiens d’un océan aux deux autres ; bien ancrée dans le présent, elle nous rappelle les liens personnels que nous entretenons avec la terre, avec nous-mêmes et avec les autres.

Grâce à votre soutien continu, STC fera en sorte que le patrimoine vivant qu’est Le Grand Sentier continue à mettre en valeur ce que le Canada est de meilleur – aujourd’hui et pour toujours.