Valerie story

L’héritage que Valerie lègue au Canada

Quand je pense au Grand Sentier, j’imagine un avenir où les Canadiens et les visiteurs qui s’y trouveront seront face à des possibilités infinies. C’est la raison pour laquelle il m’a été si facile de commémorer Sentier Transcanadien par un don dans mon testament.
Je me souviens très clairement de la première fois où j’ai entendu parler du Sentier; c’était au début des années 90. Je feuilletais un exemplaire du magazine Maclean’s et je suis tombée sur une carte du Canada. Une ligne rouge traversait le pays pour illustrer ce que serait Le Grand Sentier.
Ma carrière en journalisme m’ayant beaucoup fait voyager dans la plupart des régions canadiennes, je pouvais facilement me représenter le Sentier en pensée. C’était une idée gigantesque, audacieuse et magnifique. Je me suis dit: «Je n’ai jamais rien vu d’aussi grand.»
À partir de ce moment, je suis devenue une ardente défenderesse et supportrice du Sentier. Pour tout dire, je crois même que mes collègues de Canada AM n’en pouvaient plus de m’entendre proposer à répétition des topos à propos de gens qui travaillaient à faire du Grand Sentier une réalité et de lieux fascinants à explorer qui allaient se trouver sur le trajet du Sentier!
Peu après avoir quitté Canada AM, je me suis jointe au comité de direction du Sentier Transcanadien et, plus de 15 ans plus tard, j’y suis toujours impliquée. Je ne crois pas qu’il y ait autre chose que j’aime davantage. Je pense tout simplement qu’il s’agit du plus formidable projet dans l’histoire du monde.
Il aura fallu des décennies d’efforts acharnés de la part de bénévoles infatigables, de donateurs généreux et de partenaires convaincus. Certaines années, il m’est arrivé de douter que nous y allions y parvenir; mais nous nous sommes chaque fois rappelé notre objectif ultime et avons mis un pied devant l’autre jusqu’à ce que nous arrivions.
Le Sentier nous relie à la nature. Il nous relie les uns aux autres. Quel accomplissement incroyable. Quel merveilleux cadeau vous et moi avons offert au Canada!
Mais ce n’est pas la fin de l’histoire. Même si Le Grand Sentier est raccordé, ça ne signifie pas qu’il est terminé. C’est un projet qui continuera toujours d’évoluer. Un patrimoine que vous et moi lèguerons à nos enfants et petits-enfants – et c’est précisément l’objectif que je sais pouvoir atteindre grâce à mon don testamentaire au Sentier Transcanadien.»