5 tronçons du Grand Sentier à ne pas en manquer en Saskatchewan

Vue de la rivière Saskatchewan sud de Batoche. Photo par Christoph Reiners.

 

De Regina à Lumsden

Si vous êtes partant pour une belle randonnée d’une journée, essayez de marcher sur le Sentier de Regina à Lumsden. Il vous mènera sur les sentiers de Saw-Whet et de Wascana en laissant la ville derrière vous. En chemin, vous pourrez observer la diversité de la vie sauvage, des champs magnifiques et le moutonnement des collines.

Sentier Louis Riel

Si vous aimez faire du vélo, essayez ce tronçon pittoresque adapté aux bicyclettes, qui suit l’itinéraire emprunté par le chef du peuple métis, Louis Riel. Partant de Saskatoon, ce tronçon du Sentier mène les cyclistes sur le lieu historique national de Batoche, au quartier général de Louis Riel et sur le site de la dernière bataille de la Rébellion du Nord-Ouest de 1885. En cours de route, le Sentier permet d’accéder à un autre lieu historique national, commémorant Seager Wheeler, le « roi du blé » de Rosthern.

Vallée de la Qu’Appelle

Le Sentier chemine jusqu’à la vallée de la Qu’Appelle, au sud de Melville, près de Crooked Lake, après quoi il se poursuit vers l’ouest par le sentier historique Fort Ellis jusqu’à Fort Qu’Appelle, puis le long de la voie navigable de la vallée de la Qu’Appelle. Ce tronçon du Sentier, caractérisé par la campagne pittoresque, des prairies vallonnées et des marais ouverts, est l’escapade idéale, loin de l’agitation de la ville. Le Grand Sentier dans la vallée de la Qu’Appelle est un ajout important aux infrastructures récréatives de la région et constitue une excellente attraction touristique. Tout cela a été possible grâce à la collaboration entre les municipalités rurales de McLeod, d’Elcapo, de Wolseley, d’Abernethy et de North Qu’Appelle.

Sentier Fort Pitt

Ce tronçon du Sentier est adjacent à Fort Pitt (d’où son nom), l’itinéraire passant par de nombreux sites historiques le long de la rive nord de la rivière Saskatchewan Nord. Construit en 1829 à mi-chemin entre Fort Carlton et Fort Edmonton, Fort Pitt a joué un rôle important dans la traite des fourrures, la signature du Traité no 6 et dans la résistance du Nord-Ouest en 1885. Ce tronçon du Sentier est idéal pour les cyclistes et les passionnés d’histoire canadienne.

Sentier d’Elbow

Pour reprendre les mots du regretté Farley Mowat, célèbre auteur canadien, Elbow, en Saskatchewan, « est le village type des Prairies, avec une rue principale en terre battue aussi large que la ferme ontarienne moyenne. » Depuis, la rue principale a reçu un revêtement asphalté et juste après le village, niché dans les champs verdoyants du sud-ouest de la Saskatchewan, le tronçon Elbow View s’étire sur la rive nord du lac Diefenbaker – nommé en l’honneur de John G. Diefenbaker, 13e premier ministre du Canada – pour se terminer dans le parc provincial Danielson. Elbow – anglais pour « coude » – tire son nom d’un méandre de la rivière Saskatchewan Sud où le village se loge. Ce tronçon du Sentier d’à peine 30 kilomètres de graviers est idéal pour la marche, la randonnée, le vélo, les promenades à cheval, ainsi que pour le ski de fond et la motoneige en hiver.