Découvrez Éric G. Gagnon, un de nos trois juges pour le concours photo Météomédia



Ex-designer graphique devenu photographe professionnel depuis quelques années, Eric a toujours aimé chasser les images, peu importe le contexte. Initialement, ce sont les paysages qu’il rencontrait sur sa route qui ont suscité ses intérêts photographiques. En grand amateur de plein air, il s’arrêtait même souvent pendant ses courses en forêt pour sortir son appareil! Avec le temps, il a commencé à s’intéresser à tous les sujets et à apprécier tous les types de photographie pour leurs défis et techniques particulières. Gagnant de plusieurs concours, il n’a jamais hésité à dévoiler ses images sur les réseaux sociaux tout en partageant ses aventures et, surtout, sa passion pour la photographie.

Selon Eric, les moments à immortaliser sont partout. Il ne s’agit que de les remarquer et, bien sûr, de maîtriser quelques techniques pour réussir à illustrer ce que l’on veut exprimer, par exemple en isolant le sujet, en modifiant la lumière, ou encore en jouant avec le mouvement. Que l’on soit en plein air ou en ville, sous un ciel étoilé ou un soleil plombant, les sujets ne manquent pas; portrait, architecture, sports, animaux, mode, macro, événements et autres sont autant d’invitations à s’exercer, et connaître quelques règles de base nous aidera grandement à améliorer nos photos, peu importe l’appareil avec lequel on travaille. Par la suite, si notre intérêt se confirme, il vaudra certainement la peine d’approfondir quelques techniques. Nous avons demandé à Eric de nous donner quelques conseils… Les voici!

Pour participer au concours, veuillez cliquer ici.

Les astuces d’Eric

1- La composition

Une des bonnes règles de base est celle des tiers. Pour la mettre en pratique, il vous suffira d’imaginer le quadrillage d’un jeu de tic-tac-toc pour diviser votre photo en tiers. La plupart des appareils permettent même d’afficher cette grille à l’écran comme guide. Vous composerez ensuite votre image en plaçant votre sujet à gauche ou à droite sur la ligne verticale, et l’horizon ou tout autre sujet horizontal sur l’une des deux lignes horizontales de la grille. Bien sûr, il peut également être intéressant d’expérimenter hors du cadre des règles générales; n’hésitez pas à les contourner pour faire vos propres essais! Par ailleurs, tout appareil a la capacité de bien composer et de bien cadrer… et votre mobile fera très bien l’affaire, d’autant plus que vous l’avez toujours sur vous (pas d’excuses!).





2- La pratique

Pour devenir un meilleur photographe, il vous faut prendre des photos. Sortez, allez chasser des images, et n’hésitez pas à les partager sur vos réseaux sociaux. Facebook et Instagram sont parfaits pour ça. Les mentions « J’aime » que vous recevrez vous encourageront sans doute à prendre davantage de photos et, qui sait, peut-être y trouverez-vous une nouvelle passion. De plus, ce sont d’excellentes plateformes pour observer de nombreuses photos d’autres photographes; je conseille d’en suivre plusieurs. Analysez leurs images: la composition, le moment de la journée, l’endroit… Ça vous donnera des idées qui vous serviront sans doute lors de vos promenades avec votre appareil photo.






3- Le scénario

Tentez de raconter une histoire avec vos photos en liant plusieurs éléments dans votre composition. Trouvez un bon angle, puis faites des séquences de plusieurs photos. Pensez à avant, pendant et après le moment: qui s’y trouve? quelles sont les émotions en scène? comment les exprimer? Pour photographier des gens, approchez-vous de vos sujets et, si vous croyez être assez près, rapprochez-vous encore plus! Bien sûr, avec des étrangers, c’est moins facile… Dans ce cas, utilisez une lentille avec zoom; ça vous évitera d’intimider votre sujet. Notez que prendre des photos sans se faire voir est aussi une bonne façon de saisir les émotions et l’ambiance naturelles!







4- L’ambiance

Le temps qu’il fait, l’atmosphère et la lumière sont des éléments importants à considérer. Une journée de brume, de neige ou de pluie peut conférer une ambiance dramatique ou intime à une image. Si par contre vous préférez la lumière et le beau temps, il vous sera difficile de prendre de bonnes photos sous le fort soleil fort de midi; l’heure dorée – l’heure après le lever du soleil et l’heure avant son coucher – sont parmi les meilleurs moments pour immortaliser un paysage. L’heure bleue, celle qui devance le lever du soleil ou qui suit son coucher, est aussi un très bon moment, surtout pour des paysages urbains, avec les lumières des immeubles qui viennent ajouter une jolie touche magique.






5- L’expérimentation

Vous ferez beaucoup de progrès en approfondissant vos connaissances sur trois ajustements de base en photographie et en comprenant comment ils interagissent entre eux. D’abord, il y a l’ouverture (F), qui contrôle la profondeur de champ; c’est ce qui vous donnera un fond flou ou non. Ensuite, il y a la vitesse, qui vous permettra de « geler » le mouvement ou d’obtenir un peu de flou lié au déplacement, ce qui est souvent souhaitable en photo sportive. Finalement, il y a le iso, qui règle la sensibilité à la lumière pour donner ou non du grain à vos images. Ces trois ajustements sont étroitement liés et chacun réagira en fonction des deux autres. Pour en tirer le meilleur parti, il vous faudra identifier ce que vous souhaiter prioriser pour vos images, mais il vous faudra également vous procurer un appareil manuel… ce qui risque de vous entraîner encore plus loin cette belle passion qu’est la photographie!



Nous vous invitons à communiquer avec Eric sur les réseaux sociaux si vous avez des questions; il se fera un plaisir d’y répondre.
Instagram
Facebook page personnelle
Facebook page professionnelle