La Nouvelle-Écosse célèbre son raccordement à 100 %

C’est dans le brouillard matinal et la bruine de l’Atlantique que le Sentier Transcanadien a célébré le raccordement à 100 % de la province de Nouvelle-Écosse, en compagnie d’une centaine d’usagers du Sentier qui s’étaient déplacés pour l’occasion.

L’événement avait lieu dans Cole Harbour, à l’endroit qui marque le kilomètre 1 du sentier ferroviaire de Salt Marsh, le long de la côte de l’Atlantique. Au point de départ du sentier, les visiteurs ont été accueillis par un jeune cornemuseur, puis bercés par ses sérénades pendant la randonnée guidée du sentier qui a suivi.

La cérémonie s’est ouverte par un rituel de purification célébré par l’aîné Bill Lewis, qui siège au conseil du Mi’kmaw Friendship Centre. Dans son allocution, M. Lewis a fait remarquer tout le bonheur que le Sentier apportait à la communauté, ainsi que l’opportunité exceptionnelle – celle d’entretenir un lien intime avec la nature environnante – qu’il offrait aux citoyens.

Cette cérémonie d’ouverture a été présidée par David Hoffman, membre du conseil de la Fondation du STC et président du comité de la campagne Chapitre 150. M. Hoffman a profité de l’occasion pour remercier la province de la Nouvelle-Écosse d’avoir récemment offert 100 000 $ pour contribuer au raccordement des dernières sections du Sentier; il a également salué l’apport positif des partenariats actifs avec les ministères provinciaux du Transport et du renouvellement de l’infrastructure ; des Communautés, de la culture et du patrimoine; ainsi que de celui des Ressources naturelles.

La ministre des Ressources naturelles, l’honorable Margaret Miller, s’est adressée à l’assistance au nom de la province pour communiquer à quel point l’honneur était grand, pour le gouvernement, d’avoir pu soutenir le développement du Sentier. Elle a souligné l’implication et le travail de tous les groupes locaux de la communauté grâce à qui Le Grand Sentier s’est concrétisé en Nouvelle-Écosse. Puis Lorelei Nicoll, conseillère de la municipalité régionale d’Halifax, a évoqué l’importance capitale d’investir dans la nature et les sentiers afin de favoriser une bonne santé physique et mentale chez la population canadienne.

Blaise MacEachern, quant à lui, s’est exprimé au nom de la Nova Scotia Trails Federation, un partenaire provincial du Sentier Transcanadien en Nouvelle-Écosse: «Je crois que quiconque s’étant impliqué dans un projet original de construction de sentiers sera interpelé par ce vieil adage:
“C’est risqué”, dit l’Expérience;
“Pas la peine”, dit la Raison;
“Essaie quand même”, conclut le Cœur.».

M. MacEachern a ensuite remercié tous ceux qui se sont impliqués dans le soutien et le raccordement du Sentier, formulant une pensée particulière pour les bénévoles dont les bottes ont foulé la terre alors qu’ils s’activaient sur place à améliorer l’environnement de différentes communautés locales à l’échelle de la province.

Rappelons qu’en Nouvelle-Écosse, Le Grand Sentier s’étend sur plus de 1 200 km et se divise en 64 sections distinctes dont la gestion est assurée par autant de groupes. Le Sentier passe par la capitale provinciale, Halifax, et mène aux trois provinces adjacentes: le Nouveau-Brunswick, ainsi que l’Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve–Labrador par traversier.

Plus de 200 événements de célébration sont prévus partout au Canada le 26 août, et de ce nombre, plus de 35 se tiendront en Nouvelle-Écosse.