Sarah Jackson, âgée de 24 ans, termine sa randonnée sur Le Grand Sentier

Il a été dit qu’il fallait jusqu’à deux ans, deux mois et une semaine pour traverser le pays à pieds, mais pour Sarah Jackson, il a fallu deux ans moins un jour.

La jeune femme de 24 ans a quitté Victoria, CB en mai 2015 et, se déplaçant le long du Grand Sentier, le plus long réseau de sentiers récréatif au monde, est arrivée mardi le 30 mai, 2017, à St. John’s, Terre-Neuve.

Sarah Jackson a grandi à Edmonton dans une famille qui ne réservait pas une grande place au plein air. Mais à 24 ans, en écoutant les récits de voyage de son oncle qui a effectué un pèlerinage jusqu’à Saint-Jacques-de-Compostelle, l’idée d’un long périple fait son chemin en elle. Lorsqu’elle empoche son baccalauréat, la jeune femme s’est retrouvée avec une nouvelle liberté qui lui a donné envie de prendre le large et de partir à la découverte du plus grand réseau de sentiers récréatifs du monde.

Elle voyait aussi dans ce défi une façon d’explorer sa créativité. « J’aime constater à quel point marcher 20 kilomètres par jour me rend heureuse. J’aime transporter ma maison sur mon dos. J’aime ne pas avoir à me soucier des vêtements que je porte. J’aime tout! », s’exclame-t-elle le cœur léger.

Quand le chemin devient plus difficile, comme lorsqu’elle a dû composer avec le froid de l’hiver manitobain, un principe simple l’aide à garder sa motivation. « Savoir qu’il suffit de déposer un pied devant l’autre pour avancer remet les choses en perspective. » Voilà le mantra de Sarah Jackson, sur la route comme dans la vie.

Voici comment vous pourriez aider d’autres aventuriers à accomplir leurs rêves sur Le Grand Sentier.


Day 429, PEI’s red dirt roads. #thegreattrail #explorepei

Une publication partagée par sarah rose (@sarahrosewalks) le

Photos par Paul Daly