L’aventurière en solo Sarah Jackson parle de sécurité dans le Sentier

Dans quelques mois et après plusieurs autres milliers de kilomètres, Sarah Jackson pourrait devenir la première femme à avoir parcouru tout Le Grand Sentier. Sur son blogue, Sarah nous parle de son aventure, qui l’amène à rencontrer de nouvelles personnes chaque jour. L’une des questions qu’on lui pose constamment porte sur ce qu’elle pense de l’aspect « sécurité » pour une femme parcourant seule le Sentier.

Cette question est souvent la première que les journalistes posent à Sarah, à savoir si elle s’est déjà sentie en danger sur le Sentier parce qu’elle est une femme. Même si des amis de Sarah l’ont avisé de redoubler de prudence et que ses parents lui ont souvent répété de ne « jamais marcher seule », elle se demande si ces mises en garde auraient eu le même effet si son frère s’était embarqué dans ce même type d’aventure qu’elle.

« La vérité c’est que pour une femme, voyager seule ou accompagnée, a ses désavantages », affirme Sarah. « Ce n’est pas l’apanage des voyageurs solitaires. J’appelle cela être une femme, point. »

Pour Sarah, son niveau de sécurité sur le Sentier n’est pas différent de celui dans tous ses autres déplacements ailleurs. « Lorsque des gens me demandent s’il m’arrive d’avoir peur ou de ne pas me sentir en sécurité sur le Sentier en raison de mon sexe, je réponds toujours oui », poursuit Sarah. « La façon dont je me sens sur le Sentier est presque pareille à la façon dont je me sens au quotidien. »

Voici le côté positif des choses : Sarah continuera à faire ce qu’elle fait. « Il y a plus de risques à parcourir un sentier pour une femme, de la même façon qu’il y a plus de risques à vivre la vie d’une femme. Je marche sur le Sentier malgré cela et pour cela. », dit-elle.

Lisez le blogue complet de Sarah ICI (disponible en anglais seulement).

Voici des conseils pour se sentir plus en sécurité sur le Sentier :

  • Garder des articles importants comme des cartes du Sentier, des guides, GPS téléphone cellulaire, etc. dans un sac Ziploc imperméable.
  • Boire suffisamment d’eau : l’équivalent de 1 à 3 litres par personne. Rester hydraté pour préserver son énergie.
  • Porter plusieurs couches de vêtement pour être prêt aux changements de temps imprévus.
  • Commencer son parcours de bonne heure pour s’assurer de profiter pleinement de la journée et de la finir bien avant la noirceur.
  • Faire le plein d’aliments très énergétiques comme les barres céréalières, énergétiques ou de fruits, les mélanges montagnards, les fruits, les friandises, la charque, les bagels, les pains pitas, etc.
  • Avoir sur soi un sifflet ou un bruiteur. Si vous émettez trois courts coups de sifflet, cela veut dire que vous êtes dans le pétrin et que vous avez besoin d’aide. Ces articles peuvent aussi s’avérer utiles pour faire fuir les animaux.
  • Aviser quelqu’un de vos plans et de quand vous pensez revenir.