Parler du Sentier au congrès 2015 de la SARM qui s’est tenu à Saskatoon

Coordonnatrice du Sentier à Saskatchewan, Kristen Gabora, au kiosque STC lors du congrès SARM à Saskatoon.

Que faut-il pour construire un sentier?

C’est une entreprise ambitieuse qui nécessite le travail de plusieurs mains à la pâte, à bien des égards, les mains offertes de manière généreuse de la part des municipalités.

Récemment, les représentants du STC ont eu l’occasion d’entrer en contact avec les dirigeants municipaux de la Saskatchewan rurale lors du salon professionnel de la Saskatchewan Association of Rural Municipalities (SARM) qui s’est tenu du 9 au 12 mars à Saskatoon.

Le but? Mobiliser les dirigeants des collectivités de la Saskatchewan à faire une priorité absolue du raccordement du Sentier à l’échelle de la province.

Ce n’est pas un mince exploit.

Actuellement, le Sentier en Saskatchewan a une longueur de plus de 500 kilomètres. Il faut ajouter 1 000 kilomètres d’ici le150e anniversaire de la Confédération canadienne, afin de raccorder totalement le Sentier, à travers de vastes espaces de terres agricoles qui s’étendent entre des collectivités rurales disséminées.

Malgré les défis, la communauté soutenant le Sentier en Saskatchewan prend de l’ampleur, en partie grâce à la prise de conscience du fait que le Sentier est une infrastructure importante visant à encourager les collectivités à adopter un mode de vie sain et actif.

Les représentants du STC au salon professionnel de la SARM se sont entretenus avec des représentants municipaux au sujet de l’aide nécessaire de la part des municipalités rurales, en ce qui concerne notamment la signalisation, l’entretien et la promotion du Sentier.

On a encouragé les maires à s’inscrire en tant que champions du Sentier, dans le cadre du programme des Champions nationaux du STC qui compte plus de 35 maires de 10 provinces et territoires qui sont des adeptes du Sentier dans leurs collectivités respectives.

« La réaction a été extrêmement positive, a déclaré Kristen Gabora, coordonnatrice du Sentier en Saskatchewan. « Nous avons relevé une sensibilisation accrue vis-à-vis du STC, ce qui témoigne des efforts que nous déployons pour motiver les habitants de la Saskatchewan à l’égard du Sentier.

Avec la collaboration des municipalités de la Saskatchewan, nous sommes en ligne pour que la province soit reliée avec le reste du Canada à temps pour 2017, pour célébrer le sentier Transcanadien en tant que la scène naturelle où célébrer nos paysages majestueux et notre fière traversée du Canada d’un océan aux deux autres. »