Le STC rejoint Crawford Bay et Gray Creek

Crawford Bay

Crawford Bay et Gray Creek sont des villages situés dans la région intérieure méridionale de la Colombie-Britannique, au cœur de la chaîne de montagnes Purcell sur la rive est du lac Kootenay. À l’heure actuelle, le STC longe l’autoroute 3A sur environ 8 km entre ces deux petits villages de la région de Kootenay. Un tout nouveau groupe de travail qui projette de changer l’itinéraire du STC pour l’éloigner de l’autoroute au moyen d’un sentier non motorisé reprenant des portions d’une ancienne route construite au début des années 1900. Le district régional de Central Kootenay a signifié un vif appui au projet et le groupe a réussi à trouver le financement nécessaire à la mise en œuvre du projet. Le conseil de bande de Lower Kootenay (faisant partie de la Première Nation Ktunaxa), la chambre de commerce régionale et quelques entreprises de la région ont aussi montré leur appui envers ce projet.

Le groupe de travail collabore étroitement avec Recreation Sites and Trails BC, une division du Ministère des Forêts, des Terres et des Ressources naturelles de la Colombie-Britannique responsable du développement, de l’entretien et de la gestion des activités récréatives sur les terres de la Couronne. Lors de l’examen du projet, il a été découvert que le sentier projeté passait sur des terres de la Couronne ayant été cédées à la nation Ktunaxa en vertu d’un traité.

Ainsi, pour obtenir l’autorisation du conseil de la nation Ktunaxa, il était nécessaire de remplir une demande qui serait examinée par l’équipe de négociation de traités de Ktunaxa. L’objectif de cette démarche était de garantir que le projet de sentier proposé n’aurait pas d’effet sur les parcelles de terre cédées par traité. En effet, toute la région du lac Kootenay fait partie des territoires ancestraux des nations Ktunaxa et Sinixt et pendant des millénaires, les autochtones ont été les protecteurs de ces terres. Il est donc souhaité qu’une certaine forme de reconnaissance soit intégrée à ce projet, notamment à l’aide de panneaux d’interprétation installés aux aires de repos aux points d’entrée du sentier.

Quoique ce projet en soit encore à l’étape de la planification, l’objectif est de terminer la construction du sentier et l’installation des panneaux d’interprétation d’ici juillet 2017, pour respecter l’échéance fixée pour le raccordement du STC partout au pays. Cet incroyable projet mené dans le cadre du STC est un autre parfait exemple que la pierre angulaire du succès demeure la collaboration entre les organisations à but non lucratif, les Premières Nations et les gouvernements à l’échelle locale et provinciale.