Le pouvoir extraordinaire de la marche (et du don)

Entretenir un lien concret avec la terre pour ralentir la cadence est capital, selon Ann Loewen. Médecin de famille à Winnipeg, elle demeure à quelques pas du Grand Sentier, qui fait partie de son quotidien.

«Je considère que de passer du temps à l’extérieur est un des aspects mal servis de notre psyché, affirme Ann. C’est un véritable besoin que nous avons que d’entrer en contact avec la terre sur laquelle nous évoluons.»

Ann profite de ses temps libres pour faire du vélo, de la randonnée et du canoë, ainsi que pour s’attaquer à d’autres aventures en plein air. Elle est bien placée pour comprendre l’impact de ces activités – surtout la marche – sur son bien-être général. En effet, toute l’information qui lui parvient d’une quantité inouïe de recherches médicales est claire: les bénéfices de la marche sont extraordinaires sur la santé. «À part une très bonne alimentation, rien d’autre n’a de tels résultats», souligne-t-elle.

«Ce que je ressens à chaque escapade en plein air est particulier… complètement différent, en fait, de ce je retire d’expériences plus cognitives, poursuit-elle. Par ailleurs, le temps passé au grand air est une forme de médecine préventive. Il n’y a rien à quoi je puisse penser qui se compare à la marche rapide pratiquée de façon régulière.»

Soutenir le Sentier

Comme ce le fut pour plusieurs de ses concitoyens, emboîter le pas pour soutenir Le Grand Sentier était tout naturel pour Ann (eh oui, le jeu de mots était tout à fait intentionnel!); bâtir un réseau national de sentiers, c’est investir – littéralement – dans la santé des Canadiens.

«Quoi de mieux, pour exprimer ses idéaux, que de joindre l’acte à la pensée?» raisonne Ann.

Marcher vers soi

En tant que médecin, Ann entretient différents idéaux personnels et professionnels, et Le Grand Sentier réunit plusieurs d’entre eux. Ici, le premier élément qui lui vient à l’esprit est l’aspect contemplatif et méditatif de la marche. Bien que l’histoire de notre Sentier ne soit pas teintée de spiritualité comme, par exemple, celle du chemin de Compostelle en Espagne, elle souligne le fait que la marche est commune à tous les humains et à toutes les époques; elle nous ramène à la base.

«Comme vous vous en doutez probablement, je répète à tous mes patients: sortez dehors et allez marcher. Le simple fait de marcher a un impact incroyable sur la santé.»

Photo: Nicole Kubala, NK Photography and Design