Le Mois national de l’histoire autochtone sur Le Grand Sentier

Nombreux sont les endroits du Sentier où l’on suit le sillage des peuples indigènes qui ont tracé, des milliers d’années auparavant, des chemins sur l’ensemble de notre territoire. Le Grand Sentier traverse donc plusieurs communautés autochtones, et c’est une chance extraordinaire que de pouvoir aujourd’hui évoluer sur ces pistes millénaires.

Le mercredi 21 juin, pour la Journée nationale de l’histoire autochtone, le Sentier Transcanadien a salué le lever du soleil sur l’ancien sentier Destination, qui porte maintenant le nom de Chef Isadore et s’étend de Cranbrook à Wardner. L’événement était partie prenante d’une célébration tenue par le Conseil de la nation Ktunaxa au cours de laquelle fut dévoilée la signalisation d’interprétation développée pour Le Grand Sentier.

Toujours durant le Mois national de l’histoire autochtone, le Capital Regional District et le Cowichan Valley Regional District ont officiellement ouvert une portion nouvellement construite du Grand Sentier. Cette section inédite est le résultat du travail conjoint de plusieurs groupes: le CRD, le CVRD, les propriétaires terriens, les donateurs et, enfin, la Première nation Malahat, qui a mis l’épaule à la roue pour la construction de ce segment du Sentier sur l’île de Vancouver.

Au Manitoba, le Sentier mène à The Forks, là où la rivière Assiniboine se jette dans la rivière Rouge; cet endroit a été le point de rendez-vous de plusieurs peuples indigènes pendant des siècles. En Alberta, Le Grand Sentier suit les pistes des sentiers Peace River et Athabasca le long du fleuve Mackenzie jusqu’aux Territoires du Nord-Ouest. Et au Nunavut, le sentier Itijjagiaq permet de se déplacer sur la terre ferme d’une communauté à l’autre en longeant un cours d’eau indispensable à la subsistance des Inuits depuis des siècles: la rivière Soper.

Surveillez la publication de l’édition spéciale de notre infolettre le mois prochain, dans laquelle vous trouverez davantage de présentations sur le sujet ainsi qu’un survol de certains des projets en cours dans le cadre d’une initiative spéciale sur le tourisme en sentiers autochtones.