10 comptes Instagram qui encouragent tous les amateurs de nature de sortir et profiter de plein air

Les avantages du plein air sont universels; il nous permet de s’aérer l’esprit, de faire de l’exercice en se passant d’un tapis roulant, et nous fait découvrir de nouveaux aspects du territoire dans lequel on vit.

Jusqu’à tout récemment toutefois, le plein air était représenté comme une activité dont seul un groupe précis profitait. Non seulement cela a-t-il fait en sorte que des gens de différentes ethnies, tailles, capacités physiques et orientations sexuelles ne s’y sentent pas les bienvenus, mais cela a également eu pour effet d’ignorer la diversité des gens qui utilisent les sentiers et participent à des activités extérieures au Canada.

Heureusement, d’inspirants amateurs de plein air partagent leurs histoires et leurs aventures sur les réseaux sociaux afin que tous puissent se sentir les bienvenus sur les sentiers.
Voici certains de nos instagrameurs préférés qui font la preuve que profiter de la nature, c’est vraiment pour tout le monde.

1. Filsan Abdiaman

Fondatrice de Project Love Run, Filsan, une Canadienne d’origine kenyane et somalienne, a commencé à courir pour mieux gérer l’anxiété, la dépression et la dysmorphie corporelle. Une fois qu’elle a eu ressenti les bienfaits de la course pour elle-même, l’inspiration lui est venue d’inviter d’autres femmes à se joindre à elle.

Project Love Run tient désormais régulièrement des événements «Run and Brunch» à Vancouver, à Calgary, à Edmonton et à Toronto; ceux-ci visent à donner un sens d’autonomie aux femmes, à les encourager à prendre soin d’elles et à les inviter à aborder les questions de l’anxiété, de la dépression et des insécurités liées au corps.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Filsan (@runnersinstinct) on

2. Miesha Dennis

Avec sa mission de transformer le discours sur la diversité et l’inclusion dans le plein air, Black Girl Outdoor World est la création de la randonneuse, pêcheuse, escaladeuse et amatrice de plein air Miesha Dennis.

Résidente de Toronto, Miesha ne fait pas que partager ses aventures en extérieur et ses réflexions sur l’état de l’inclusion dans l’industrie du plein air; elle invite aussi les autres à se joindre au mouvement par le biais de sa page Facebook, de plus en plus populaire.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Brown Girl Outdoor World (@browngirl_outdoorworld) on

3. Indigenous Women Hike

Citoyenne des nations Nüümü et Yokut, Jolie Varena a fondé Indigenous Women Hike pour aider les femmes de sa communauté à se reconnecter à la terre et à trouver un apaisement mental et spirituel dans la nature.

Cette florissante communauté virtuelle a débuté par une randonnée sur les routes commerciales des ancêtres de Jolie, sur le sentier John Muir dans Eastern Sierra, en Californie. Depuis, la communauté a pris de l’ampleur; elle inspire les femmes autochtones de l’Amérique du Nord tout entière et amasse des fonds pour offrir la location d’équipement de plein air et de l’éducation aux familles à faible revenu de Payahuunadü (la région que l’on appelle aujourd’hui Owens Valley).

 

View this post on Instagram

 

A post shared by IndigenousWomenHike (@indigenouswomenhike) on

4. Robin Pacquing

Si vous avez déjà rêvé de surfer sur les vagues des rives des Grands Lacs, Robin Pacquing vous inspirera à coup sûr!

Originaire des Philippines, la famille de Robin a émigré au Canada pour s’installer à Pickering, où cette dernière a été encouragée à profiter du plein air dès son plus jeune âge.

Aujourd’hui, elle est la fondatrice de l’extraordinaire collectif de surf LakeSurfistas, et pratique même le surf d’hiver (oui, oui, vous avez bien lu!)

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Robin Pacquing (@robinsue) on

5. Bonnie Thornbury

Ayant grandi dans une collectivité d’à peine 200 citoyens, Bonnie Thornbury a toujours entretenu un lien profond avec la nature.

Bonnie, qui s’identifie comme une personne queer non-binaire, a entamé en 2019 une marche de 5 000 kilomètres en solo d’une durée de 6 mois sur Le Grand Sentier au départ de Vancouver. Son aventure devrait se terminer à Terre-Neuve en 2020.

Les objectifs de Bonnie pour cette expédition ne concernent pas que la découverte de nouveaux paysages, mais également l’établissement de liens avec les communautés et les gens rencontrés en cours de route.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by queer feral cat (they/them) (@bonnbury) on

6. Mario Rigby

Né dans les îles de Turks and Caicos, Mario Rigby vit aujourd’hui à Toronto et compte de nombreuses expéditions de longue distance à son actif.

En 2018, il a complété une épique randonnée couvrant huit pays entre Cape Town, en Afrique du Sud, et le Caire, en Égypte. L’année suivante, il a parcouru des sections du Grand Sentier au cours d’une expédition cycliste de 72 jours de Victoria, en Colombie-Britannique, à St. John’s, à Terre-Neuve.

Quand il n’est pas occupé à vivre une aventure géographique transformatrice, il s’affaire à inspirer des gens de couleur – et l’humanité entière – à mettre le nez dehors, à se montrer brave et à explorer le monde.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Mario Rigby | Explorer (@mariorigby) on

7. Outdoor Afro

On a dit d’Outdoor Afro, fondé en 2009, qu’il a changé la donne dans la représentation des Afro-Américains dans le monde du plein air.

Avec son réseau de près de 80 leaders dans 30 États américains, sa mission est d’aider les gens à mieux prendre soin d’eux, de leur communauté et de la planète, ainsi que de célébrer et d’inspirer des liens entre les Afro-Américains et le leadership dans la nature.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Outdoor Afro HQ (@outdoorafro) on

8. Mik Turje

Randonneur accompli de Vancouver, Mik Turje avait déjà parcouru le sentier Te Araroa, en Nouvelle- Zélande. Mais sa plus récente expédition – une aventure de 1 200 kilomètres sur le sentier The Great Divide Trail – a été sa première expédition de longue distance à titre de personne ouvertement trans.

Physiquement et émotionnellement, l’aventure de Mik n’a pas été facile. Mais son histoire, détaillée sur son blogue Gayly Forward, en est une qui inspirera et dynamisera toute personne qui souhaite s’investir dans le plein air.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Mik Turje (@gaylyfwd) on

9. Jenny Bruso

Pendant longtemps, Jenny Bruso a cru qu’elle était une enfant de la ville et qu’elle ne serait jamais représentée dans le monde du plein air. Mais en 2012, une «randonnée accidentelle» l’a amenée à réaliser que le grand air pourrait lui être ouvert à elle aussi.

Plutôt que de mettre l’emphase sur le fait que l’exercice peut être une façon de «régler» les défauts physiques que l’on ne cesse de se trouver, le blogue et le compte Instagram de Jenny, axés sur la positivité corporelle, partagent ses expériences – et les expériences des autres – afin de déconstruire les mythes qui persistent à véhiculer une image de ce à quoi devraient ressembler les amateurs de plein air.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Jenny Bruso (@unlikelyhikers) (@jennybruso) on

10. Colour the Trails

Dirigé par Judith Kasiama, défenderesse de la diversité et de l’inclusion en plein air, Colour The Trails est un groupe récemment mis sur pied qui organise à Vancouver des rencontres en plein air pour les gens de couleur et leurs alliés.

Depuis novembre 2019, le groupe a mené une randonnée à St. Mark’s Summit, fait une course sur le sentier Fort-to-Fort, à Fort Langley, et tenu une soirée de ski et planche à neige à Mount Seymour.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Colour the Trails (@colourthetrails) on

C’est si simple de faire un don à STC!

Grâce aux généreuses contributions de donateurs comme vous, STC et ses partenaires locaux travaillent sans relâche pour faire en sorte que Le Grand Sentier du Canada demeure un patrimoine dont nous pouvons tous être fiers. Visitez notre page Donnez pour découvrir comment vous pouvez nous soutenir dès aujourd’hui.