5 conseils pour pratiquer la pleine conscience sur Le Grand Sentier

Pour beaucoup d’entre nous, Le Grand Sentier est comme un grand gym extérieur, un endroit où améliorer notre forme physique dans un paysage magnifique. Mais saviez-vous que le Sentier nous offre aussi de prendre soin de notre santé mentale?

Les activités comme la marche consciente en plein air nous aident à libérer notre esprit du stress quotidien et des pensées envahissantes. Certains reviennent de ces activités avec un calme intérieur; d’autres encore, avec de nouvelles idées pour solutionner des problèmes qui leur semblaient insurmontables auparavant.

Mais ne faites pas que nous croire sur parole! Faites vous-même le test: en 2016, une étude a démontré que de combiner marche et pleine conscience pouvait combattre le stress tout en apportant d’autres gains significatifs sur le plan de la santé. Parallèlement, un rapport du Conseil canadiens des parcs a fait ressortir que la majorité des Canadiens se sentent plus heureux après avoir passé un moment dans la nature.

 

 

1. Choisissez la section du Sentier la plus appropriée pour vous

Même si la marche consciente implique un lien avec la nature, on n’a pas à se retirer dans une région sauvage pour bénéficier de ses bienfaits! Certains seront plus à l’aise de partir à la recherche de la sérénité sur une section urbaine du Sentier, comme par exemple le sentier Waterfront de Toronto, alors que d’autres préfèreront la quiétude d’un endroit plus isolé, comme celle qu’offre le sentier Goat Creek, en Alberta.

De façon générale, les sentiers courts qui forment une boucle sont idéaux pour les marcheurs en quête de pleine conscience, mais la clé demeure de choisir soi-même ce qui nous convient le mieux.

 

 

2. Débranchez-vous

Bien sûr, écouter une liste de lecture Spotify ou notre baladodiffusion préférée est agréable en randonnée, mais quand il est question de pleine conscience, il vaut mieux profiter de l’occasion pour prendre de la distance par rapport à nos appareils électroniques. Mieux encore: activez le mode «Ne pas déranger» de votre appareil le temps de votre marche.

 

 

3. Marchez à un rythme confortable

Marchez à une cadence naturelle et, pour chacun de vos pas, tentez de porter attention au moment où votre pied touche le sol et à celui où il s’en détache. N’essayez pas de vous imposer un rythme de marche plus lent ou plus rapide; observez simplement vos pas tels qu’ils sont. Observez également la sensation que vous apporte votre respiration lors de chaque inspiration et expiration, et faites en sorte d’y ramener doucement votre esprit chaque fois qu’il s’en éloigne.

Placez vos mains dans la position qui vous semble la plus confortable – de chaque côté de votre corps, ou entrelacées dans votre dos ou sur le bas de votre ventre.

Tout en portant attention à la sensation de marcher, tâchez de demeurer conscient de ce qui se passe autour de vous, y compris la circulation, la signalisation et les passants.

 

 

4. Arrêtez-vous un moment pour vous ancrer ici et maintenant

À différents endroits de la section du Sentier que vous aurez choisie, prenez une pause et utilisez ces quelques minutes pour observer les différentes sensations que vous apporte ce qui se passe autour de vous. Percevez-vous le vent qui souffle à travers les arbres? Entendez-vous le flot de la rivière? Sentez-vous les effluves des fleurs, de la verdure, de l’océan? Quelles couleurs vous entourent?

Relevez mentalement tout ce que vous percevez lors de ce bref arrêt avant de reprendre votre marche.

 

 

5. Terminez par un moment d’immobilité

Lorsque vous vous sentirez prêt à mettre un terme à votre marche, restez debout quelques instants, immobile à nouveau, pour vivre un dernier moment de paix et de pleine conscience avant de retouros occupations habituelles.

Quel est votre section préférée du Grand Sentier? Partagez-la avec nous via Facebook, Instagram et Twitter!