5 grandes influences irlandaises sur le Canada… et sur Le Grand Sentier

C’est bien connu: le jour de la Saint-Patrick, le Canada tout entier devient irlandais! Mais au-delà de la bière verte et des défilés se dévoile une influence beaucoup plus profonde lorsqu’on y regarde de plus près. Le dernier recensement du Canada ayant mis en lumière l’ascendance irlandaise de près de 4,5 millions de citoyens, les liens entre le Canada et l’Irlande sont réels et bien tangibles, en particulier sur de nombreux sites qui se trouvent sur Le Grand Sentier. Parmi toutes les façons de vous imprégner de l’histoire et de la culture irlandaises lors de votre prochaine escapade sur le Sentier, en voici quelques-unes.

 

Photo: Les habitants bavardent à St. John’s  (via Barret and Mackay Photo/Newfoundland & Labrador)

1. Langue

Saviez-vous que c’est au Canada que se trouve le seul endroit hors Europe à porter un nom Irlandais? Au XVIIe siècle, des pêcheurs partis du sud de l’Irlande sont arrivés à Terre-Neuve et l’ont baptisée Talamh an Éisc, qui signifie «Terre des poissons»; le nom survit encore aujourd’hui, tout comme une partie de la langue que ces colons irlandais ont emmenée avec eux. En effet, l’utilisation de certains mots de gaeilge, la langue irlandaise, perdure à Terre-Neuve. C’est le cas notamment de sliveen («garnement») et de streel («négligent»).

Par ailleurs, l’Ontario peut se vanter de compter parmi les rares endroits du monde où l’on trouve une Gaeltacht en dehors du territoire irlandais, c’est-à-dire une région où l’on parle irlandais et qui est officiellement reconnue comme telle par le gouvernement de l’Irlande.

Suivez le Sentier: Newfoundland T’Railway, sentier East Coast

 

 

Photo: La Basilique de Saint-Patrick, Montréal

2. Patronymes

Si les noms de famille irlandais sont si communs au Canada, c’est surtout grâce à l’immigration irlandaise de la fin du XIXe siècle. La Grande Famine de 1845-1847 forçant malheureusement un nombre inouï d’Irlandais démunis à quitter leur foyer, les ports canadiens d’Halifax, de Saint-John’s et du lac Ontario ont vu débarquer des centaines de milliers d’Irlandais en quête d’espoir et d’une vie meilleure.
De façon tragique, Grosse-Île, à Québec, et les rives de Montréal, sont devenues le théâtre macabre de milliers de décès à l’époque. C’est affamés et malades que de nombreux réfugiés irlandais ont gagné ces ports, et des milliers d’entre eux sont morts dès leur arrivée ou en mer pendant la traversée. En l’honneur de ces disparus, une croix celtique à l’inscription trilingue – anglais, français et irlandais – se dresse aujourd’hui à Grosse-Île.
Malgré que ces nouveaux arrivants irlandais furent victimes de discrimination, nombreux sont les Québécois qui se sont portés à leur secours dans cette période de détresse. Des médecins, infirmières et sœurs grises ont travaillé d’arrache-pied – bénévolement et souvent au péril de leur vie – pour soigner les malades, et plusieurs familles francophones ont adopté des orphelins irlandais tout en leur permettant de conserver leur nom. C’est la raison pour laquelle on trouve de nos jours autant de francophones portant un nom irlandais!

Suivez le Sentier: Axe Christophe-Colomb, Lieu historique national du Canal-de-Lachine

 

 

Photo: Le canal Rideau, Ottawa

3. Construction

À leur arrivée, les immigrants irlandais de la classe ouvrière sont rapidement devenus le groupe ethnique le plus nombreux dans presque chaque de nos villes et ont trouvé du travail dans la construction de plusieurs des édifices célèbres du pays. Parce qu’ils parlaient anglais, ils ont pu occuper de nombreux emplois sur les chantiers canadiens sans se buter à la barrière de la langue, et ont également pu participer à la création du canal Rideau.
À Montréal, les immigrants irlandais ont aussi contribué à la construction du canal de Lachine et de la basilique Saint-Patrick; même chose à Terre-Neuve, où ils ont posé les assises de plusieurs édifices patrimoniaux de Saint-John’s.

Suivez le Sentier: Axe Christophe-Colomb, Lieu historique national du Canal-de-Lachine, sentier Capital Pathway, sentier East Coast, sentier Grand Concourse

 

Photo: Les musiciens joue de la musique traditionelle à Terre-Neuve (via Newfoundland & Labrador)

4. Musique

Largement influencée par les descendants d’Irlandais, la musique folklorique du Canada leur doit une grande part de son histoire, en particulier celle de Terre-Neuve, de l’Ontario, de la Nouvelle-Écosse du Nouveau-Brunswick. En fait, on peut même dire qu’encore aujourd’hui, la majorité des musiciens folk canadiens s’inspirent d’airs irlandais centenaires et qu’ils suivent le modèle des couplets irlandais !

Le Champion du STC Alan Doyle est l’un des nombreux musiciens canadiens à avoir des racines irlandaises, tout comme Stompin’ Tom Connors et Denny Doherty, du groupe The Mamas & the Papas, qui étaient tous deux issus de familles d’ascendance irlandaise.

On peut entendre dans de nombreux bars de chez nous la musique irlandaise et celle qu’elle a influencée, mais il est intéressant de noter que quelques établissements irlandais authentiques constituent des repaires parfaits pour clore une sortie sur le Sentier au son des gigues et des reels typiques d’Irlande. Le Mallard Cottage de Quidi Vidi, à Terre-Neuve, le Durty Nelly’s à Halifax, en Nouvelle-Écosse, et le Irish Times Pub à Victoria, en Colombie-Britannique, sont tous réputés pour leur ceol, caint agus craic, c’est-à-dire pour la musique, les conversations et le badinage spirituel!

Suivez le Sentier: sentier East Coast, Halifax Waterfront Boardwalk, ville de Saint John’s, ville de Victoria

 

Photo: Le défilé de la Saint-Patrick, Montreal

5. Festivals

La Saint-Patrick souligne la contribution des Irlandais dans l’histoire du Canada. Fêtée partout au pays chaque année, elle est même désignée comme jour férié à Terre-Neuve et au Labrador.
Quantité de célébrations se tiennent au pays le 17 mars. La plus connue d’entre elles est très certainement le défilé montréalais de la Saint-Patrick, le plus ancien en son genre à avoir lieu dans toute l’Amérique du Nord. Parmi les autres événements très courus, mentionnons le festival musical Féile Séamus Creagh de St-John’s, à Terre-Neuve, et le Celtic Colours International Festival de l’île du Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse.

Suivez le Sentier: Axe Christophe-Colomb, sentier East Coast, sentier Grand Concourse, sentier maritime du lac Bras d’Or