6 trajets cyclables du Québec à ne pas manquer sur Le Grand Sentier

Les pistes cyclables québécoises sont réputées partout dans le monde, et avec raison; au travers des villages et des villes, par les champs et les boisés, elles offrent des vues magnifiques! Chaque coup de pédale donné sur cette section du Grand Sentier rapproche le cycliste de la culture, de l’histoire et de la beauté naturelle de la région.

Voici nos suggestions pour apprécier sur deux roues la splendeur de la deuxième province la plus vaste du Canada!

Lieu historique national du Canal-de-Lachine. Photo: Eric Robichaud/Parks Canada.

1. Lieu historique national du Canal-de-Lachine, Montréal

Cette piste cyclable urbaine – consacrée comme la plus belle du monde par le magazine TIME, rien de moins! – constitue un lien direct entre le dynamisme de la ville de Montréal et la sérénité des campagnes environnantes. Avec le Vieux-Port pour point de départ, cette section du Grand Sentier va au-delà du quartier historique de la ville pour prendre fin sur le Chemin du Musée de Lachine. Les cyclistes aguerris pourront certainement compléter le trajet en une heure, mais nous recommandons plutôt de prendre une pause, histoire de s’arrêter pour casser la croûte au marché Atwater et de profiter de la splendide vue du fleuve Saint-Laurent.

2. Parc linéaire Le P’tit Train du Nord, Mont-Tremblant

Le long des 232 kilomètres qui séparent Bois-de-Filion et Mont-Laurier, cette piste cyclable interdite aux voitures suit l’ancien chemin de fer du P’tit Train du Nord. En traversant l’impressionnant panorama des Laurentides, elle croise de nombreux hôtels, gîtes touristiques, pubs et restaurants. Et puisqu’elle est relativement plate, avec quelques rares dénivellations graduelles, cette section du Sentier convient à merveille aux débutants!

3. Parcours Marie-Hélène Prémont, Boischatel to Saint-Joachim

Tenant son nom de la cycliste de montagne canadienne médaillée olympique d’argent, la véloroute à proximité de la ville de Québec débute à l’ombre des chutes Montmorency et se termine à la Réserve nationale de faune du cap Tourmente, où vivent 180 espèces d’oiseaux et 30 espèces de mammifères. Cette section du Sentier est par ailleurs riche en histoire avec ses constructions datant des années 1600 dans les villes de Boischatel, de L’Ange-Gardien, de Château-Richer et de Sainte-Anne-de-Beaupré.

Parcours Marie-Hélêne Prémont. Photo: Eric Denis McKay.

4. L’Estriade, de Granby à Waterloo

Un chemin pavé est un régal pour les cyclistes du Québec! Celui-ci passe par le lac Boivin pour rejoindre marais des terres humides à proximité. Les amateurs d’art apprécieront les 15 sculptures monumentales qui agrémentent cette section du Sentier, alors que les amoureux de la nature, eux, seront éblouis par la diversité incroyable de la faune et de la flore dans la région.

5. Lieu historique national du Canal-de-Chambly, de Chambly à Saint-Jean-sur-Richelieuu

Facile à parcourir, cette piste cyclable suit l’historique canal de Chambly, qu’on avait créé à l’époque pour permettre aux chalands, aux bateaux à vapeur et aux voiliers de traverser la frontière entre le Canada et les États-Unis sans avoir à affronter les rapides du Richelieu. De nos jours, les utilisateurs du Sentier peuvent admirer les guérites au charme suranné et observer les gardiens du canal activer manuellement les huit écluses qui fonctionnent encore sur les neuf que compte le canal, de même que le seul pont qui est demeuré fonctionnel depuis.

6. La Montérégiade, de la Montérégie à l’Estrie

À partir de Saint-Jean-sur-Richelieu, ce trajet guide les cyclistes qui l’empruntent à travers des acres de terres agricoles, de champs de maïs et de boisés. Vous pourrez y admirer les montagnes de la Montérégie, dont le mont Saint-Hilaire, avant d’atteindre la ville historique de Farham, et enfin la ville de Granby.