Sur le Sentier à Pinawa avec Peter Taylor

Article et photos par Donna Warenko

Nous sommes en randonnée pédestre sur le sentier Alice Chambers près de Pinawa, au Manitoba, quand Peter Taylor s’arrête. «Une paruline à flancs marron et une grive fauve. Tu les entends?» Oui, je les ai entendues. Mais malgré que Peter soit équipé des jumelles et de l’appareil photo qui ne le quittent jamais, nous n’arrivons pas à repérer les deux volatiles cette fois-ci.

Peter a grandi au Royaume-Uni, où il a passé sa jeunesse à chasser le pigeon ramier avec son père et son frère. Avec le temps, les jumelles et l’appareil photo remplaçant petit à petit le fusil de chasse et la carabine, la chasse a lentement fait place à l’observation; depuis, Peter est devenu un ornithologue renommé, naturaliste et passionné de photographie.

 

Photo: Peter observes des oiseaux, des papillons et des autre animaux et plantes sur le sentier à Pinawa en Manitoba

C’est un emploi temporaire de chercheur en chimie qui a mené Peter, en 1972, à s’installer au Canada. Puis il a rencontré Sharon, avec qui il partage toujours ses aventures aujourd’hui. Jusqu’en 1975, le couple a vécu à Fredericton, au Nouveau-Brunswick, pour ensuite déménager au Manitoba, où chacun d’eux a trouvé un emploi à Énergie atomique du Canada limitée (ÉACL). Ils vivent ensemble au Manitoba depuis.

J’ai demandé à Peter ce que la région de Pinawa avait de spécial pour lui; «C’est l’habitat naturel d’une grande variété d’espèces, d’abord grâce à son emplacement, à la limite des Prairies et du Bouclier canadien, mais aussi grâce aux rivières et aux marécages qui s’y trouvent.». Peter y observe des plantes, des oiseaux, des mammifères, des papillons et d’autres insectes et mammifères. Il confie avoir également un faible pour les reptiles et les amphibiens. Pendant notre conversation, une libellule à stylets blancs passe près de nous, et une demoiselle de l’espèce caloptéryx à taches apicales parcourt à battements d’ailes le côté du Sentier.

 

Photo: Les couleurs automnale sur le Sentier à Pinawa

Le Grand Sentier a permis à Peter d’approfondir encore davantage sa relation à la beauté sauvage qui entoure sa demeure de Pinawa.
«Au début, m’explique-t-il, il fallait traverser de profonds marécages; les bosquets étaient difficiles d’accès.» Il me raconte une fois où il a guidé un groupe dans la tourbière pour l’observation d’orchidées sauvages rares, précisant qu’à peu près personne du groupe n’est revenu pour une seconde excursion. Pour Peter, comme pour nous tous d’ailleurs, c’est grâce au Grand Sentier que la situation a changé; en évitant les plus grandes étendues d’eau du marais, le Sentier permet désormais d’accéder à la partie plus densément boisée de la région de façon beaucoup plus aisée. Alors que nous discutons, Peter remarque tout à coup des gloires du matin et quitte le confort du Sentier Alice Chambers pour s’enfoncer jusqu’à la taille dans des roseaux afin de pouvoir en faire de meilleures photos.
As we chat, Peter notices some morning glories, and leaves the comfort of the Alice Chambers Trail to get a better photograph, submersing himself in waist-deep reeds

Quand la carrière de Peter s’est terminée à ÉACL, l’opportunité de partir travailler en France s’est présentée à lui, et Sharon n’a pas hésité à l’appuyer. En 1998, à peine une semaine après que la France ait gagné la Coupe du monde pour la première fois, Peter s’envolait en Provence en compagnie de Sharon avec en poche un contrat de 20 mois au Centre de recherche Cadarache. Après le travail, le couple partait à l’exploration des territoires humides de la Camargue, dans le delta du Rhône – un paradis pour les observateurs de flamants, de cigognes, d’aigrettes et de nombreux autres oiseaux des marais.

 

Photo: Peter flâne dans la forêt dense sur le Sentier

Peter n’est pas avare de ses connaissances. On voit régulièrement ses articles paraître dans différentes publications, y compris le Nature Manitoba News, le Blue Jay et le North American Birds. En 1983, il a publié un livre sur les oiseaux de la région de Pinawa, lequel est toujours disponible dans les bibliothèques, et il a agi à titre d’éditeur pour The Birds of Manitoba, un projet qui s’est étalé sur 20 ans pour se conclure en 2003.

Aujourd’hui, Peter et Sharon sont tous deux à la retraite et vivent toujours à Pinawa. Peter siège au conseil exécutif de l’organisme Pinawa Friends of the Trans Canada Trail, et il guide régulièrement des randonnées sillonnant le réseau de sentiers de la région.

Découvrez le sentier Pinawa Trail avec notre carte intéractive