Audrey Keitel: Bâtit une communauté et accroît l’accessibilité sur le Grand Sentier

Audrey Keitel sitting on a bench on The Great Trail.

Audrey Keitel

«La nature fait une si grande différence pour notre état d’esprit!», dit Audrey Keitel en expliquant pourquoi elle croit qu’il est tellement important de passer du temps à l’extérieur et sur Le Grand Sentier.

Elle sait de quoi elle parle: au total, Audrey et ses amis ont parcouru plus de 300 kilomètres en octobre 2020 dans le cadre de la première édition de la Grande rando canadienne!

Randonneuse passionnée et fan de plein air, elle souhaitait partager son goût pour les aventures au grand air avec ses amis et avec les membres de sa famille et de sa communauté.

Audrey savait que la sécurité et l’accessibilité étaient des facteurs importants pour que les gens de tous âges et de toutes capacités puissent profiter du Grand Sentier. En vacances à l’Île-du-Prince-Édouard, elle a été inspirée par la section du Sentier qui s’y trouve. Elle a constaté que des bancs et des chapiteaux étaient installés dans presque chacune des concessions et qu’ils permettaient aux usagers d’accorder davantage de temps à leur exploration de la région.

De retour chez elle, en Ontario, elle a réalisé qu’il serait très utile d’ajouter ces éléments aux sections du Sentier qu’elle parcourt régulièrement près d’où elle demeure. Un projet a commencé à prendre forme dans son esprit – un projet pour la section Lang Hastings du Grand Sentier, celle qui traverse le canton d’Otonabee South Monaghan, près du village du Keene.

Avec le soutien de la communauté et du North Shore Women’s Institute, le groupe Otonabee Trail Accessibility Group a pu voir le jour, avec l’objectif d’aider les aînés à accéder au Sentier par l’ajout de bancs dans toutes les concessions pour permettre aux gens d’entamer une promenade ou une randonnée, puis de s’arrêter un peu lorsqu’ils en ressentent le besoin, le temps de se reposer et de reprendre leur souffle.

Photo: Facebook, North Shore Women’s Institute

Le groupe avait d’ambitieuses aspirations: trouver les fonds nécessaires à l’achat et à l’installation de 10 bancs sur le Sentier en une période de 5 ans… Eh bien, il a atteint son but et réussi à obtenir 10 000 $ en une seule année! Ce fut un véritable effort communautaire: pour amasser des fonds, un kiosque a été installé au marché Keene, des affiches ont été placardées, des ventes de petits gâteaux ont été organisées et des séances d’information ont été présentées à la communauté.

Les efforts du groupe ont porté fruit puisqu’aujourd’hui, un bien plus grand nombre de gens profitent du Grand Sentier tous les jours. Le projet a permis aux citoyens plus âgés de demeurer actifs plus facilement et dans un cadre social sécuritaire, et au North Shore Women’s Institute, Audrey a organisé un groupe qui se rassemble trois fois par semaine pour marcher.

Audrey a un conseil à offrir à quiconque souhaite passer davantage de temps dehors sur Le Grand Sentier: planifiez une plage horaire avec des amis ou organisez un groupe de marche dans votre communauté. Une fois que l’activité sera inscrite à votre agenda, vous aurez bien plus de chances de vous y tenir, et vous profiterez de la beauté de la nature bien plus vite que vous ne le croyez!

À très bientôt sur Le Grand Sentier!