Deb Allerton: Redonner pour partager sa passion du Grand sentier

«Dehors, je me sens plus en santé.»

Deb Allerton explore les sentiers Grand River avec le chien de sa fille.

Deb Allerton explore le sentier Grand River avec le chien de sa fille.

Deb Allerton se sent revigorée et pleine d’énergie quand elle passe du temps dehors, à respirer l’air frais et à faire le plein de vitamine D au soleil.

La plupart du temps, on la trouve en train de profiter de tout ce que la nature a à offrir.

Puisque Deb aime bien partager ces moments en plein air avec ses amis et les membres de sa famille, l’année qui vient de passer lui a posé des défis particuliers; habituellement, elle profite des mois d’hiver pour demeurer active en faisant de la randonnée et du ski alpin avec ses proches. Mais cette année, elle a dû se concentrer uniquement sur la randonnée puisque les centres de ski de sa région ont été fermés.

Deb souhaite demeurer en sécurité et en santé, et elle veut passer du temps dehors tout en respectant les consignes locales de santé publique. Où peut-elle donc se rendre dans ce contexte? Eh bien, directement sur le Grand Sentier!

Avec autant d’espace disponible sur les sentiers près de chez elle, elle considère que c’est l’endroit parfait où se divertir pendant la pandémie. «Je fais beaucoup de randonnée, et sur le Sentier, je me sens en sécurité à 100 %. J’y croise souvent de mes voisins et des gens de ma collectivité que je reconnais; on s’envoie la main et on peut discuter un peu, à distance sécuritaire.»

«Les sentiers relient les gens de façon naturelle. En s’entrecroisant, ils forment la trame de fond qui relie à la fois les collectivités et leurs habitants, et ce qu’ils nous proposent, c’est d’être plus heureux et mieux dans notre peau.»   – Deb Allerton

Membre active de sa collectivité, Deb est à même de constater que les changements engendrés par la pandémie dans la routine quotidienne ont profondément affecté ses concitoyens. Elle a vu leur niveau de stress augmenter à mesure que leurs activités habituelles ont été restreintes, et elle a voulu faire sa part.

Elle confie: «La randonnée et les moments passés à l’extérieur sur Le Grand Sentier sont une passion pour moi, et j’ai la chance de pouvoir donner pour financer cette passion afin que d’autres puissent également profiter du Sentier. S’il y a un moment où je peux aider, c’est bien maintenant, pendant la pandémie.».

Photo: Brandon Drayton, Nepean, ON

Deb ajoute que «Plus les gens sont en santé, plus leur immunité est forte.».

Puisqu’il y a tant à voir et à apprécier sur les sentiers locaux des collectivités, elle espère que les gens de tout âge prendront le temps de les découvrir. Elle leur conseille de toujours garder l’œil bien ouvert, parce qu’on ne sait jamais ce qu’on pourra y apercevoir; lors d’une récente randonnée, elle a eu le bonheur d’observer trois chevreuils.

«Ce qu’il y a d’extraordinaire à propos du Grand sentier, c’est qu’on y trouve réellement de tout pour tous, s’étonne Deb. Si vous êtes jeune, si vous êtes âgé, si préférez y aller d’un rythme soutenu ou plutôt prendre votre temps, si votre mobilité est réduite ou si vous n’avez aucune contrainte physique, peu importe; vous trouverez un sentier qui convient à vos besoins.» Et puisque chaque saison offre de nouveaux paysages et de nouvelles découvertes, elle recommande de visiter régulièrement les sentiers pour les intégrer à notre routine.

Comme le dit Deb, les sentiers sont «magnifiques, sereins et toujours agréables».

 

Si vous vous sentez comme Deb et que vous souhaitez soutenir Sentier Transcanadien afin que nous puissions accueillir davantage de gens dans le merveilleux monde des sentiers, donnez aujourd’hui.