4 trucs pour partir à l’aventure avec votre chien

Pour voyager en excellente compagnie sur Le Grand Sentier, qui de mieux que le meilleur ami du genre humain ? Il y a de nombreux avantages à amener votre chien, le moindre n’étant pas qu’il appréciera le changement de décor autant que vous. «C’est bien mieux que le trottoir pour leur faire faire l’exercice dont ils ont besoin», observe Chelsea Demings, qui habite Halikax et recommande les parties du Grand Sentier qui sillonnent sa ville et font la part belle au port et aux lacs. Voici quelques conseils pour vous aider à planifier une sortie dans votre coin.

 

Chelsea-Demings-Photography_crop

Crédit photo: Chelsea Demings Photography

 

1. Soyez réaliste

Assurez-vous que la randonnée que vous prévoyez n’est pas trop exigeante pour votre chien en termes de longueur, de chaleur, de froid… Il faut vous ajuster en fonction de son âge, de sa taille et de son poids. Joy Gluck adore marcher sur la section du Grand Sentier qui longe la Baie Georgienne et les rives de la rivière Wye, près de Midland, en Ontario. Durant les mois étouffants de l’été, cette promenade offre à son chien croisé de Husky de nombreuses occasions de se rafraîchir dans des eaux peu profondes. Et en hiver, il n’éprouve aucune difficulté à évoluer dans le froid ou sur les sentiers non déblayés. «Mais un petit chien ne s’en tirerait pas aussi bien», prévient-elle.

 

unspecified_crop

Crédit photo: Joy Gluck

 

Joe Goodwill, qui dirige le blogue vancouvérois Average Joe Cyclist, estime que le Traboulay PoCo Trail, à Port Coquitlam, en Colombie-Britannique, est tout à fait accueillant pour les chiens… en plus d’être magnifique. Ripley et Billy, ses deux toutous, sont courts sur pattes et ne peuvent pas suivre son vélo très longtemps. Dès qu’ils sont fatigués, ils grimpent dans des paniers aménagés sur son vélo d’où ils peuvent voir défiler la campagne. Goodwill insiste sur l’importance de bien immobiliser les animaux dans leur panier à l’aide d’un harnais et d’une laisse de sécurité.

 

Dog-basket_crop

 Crédit photo:  Average Joe Cyclist

2. Préparez-vous bien

Pensez à tout ce qu’il vous faut amener pour vous et votre compagnon. Andrea Isabelle, créatrice du blogue Halifax Dogventures, qui signale quelques excursions mieux adaptées pour les chiens dans sa région, ne sort jamais sans prendre beaucoup d’eau, un bol pliant, une laisse, des sacs à excréments et un insectifuge pour chiens.

 

Halifax-Dogventures-2_crop

Crédit Photo: Halifax Dogventures

 

La photographe portraitiste Tori Sweeting emporte des articles de ce genre en plus d’un appareil photo parce que son chien, Buck, fait souvent des trucs amusants. Elle et son compagnon fréquentent la forêt Glen Major, dans la région de Durham, en Ontario, forêt qu’elle recommande vivement à ceux qui aiment marcher en toute sérénité dans la nature.

 

Tori-Sweeting-Photography_crop

Crédit photo: Tori Sweeting Photography

 

3. Soyez courtois

Joe Goodwill adore laisser ses chiens courir en liberté sur le Sentier. «On ne peut jamais faire ça en ville, commente-t-il. C’est pour ça que les chiens sont faits.» Cela étant dit, soyez attentif à l’endroit où vous décidez de lâcher votre animal. Si le règlement en vigueur sur ce segment vous oblige à le tenir en laisse, respectez-le.

Et même quand vous pouvez le lâcher, assurez-vous qu’il n’y ait pas trop de marcheurs : tout le monde ne se sent pas forcément à l’aise en présence de chiens en liberté. Lorsque vous croisez d’autres promeneurs, ordonnez à votre chien de marcher au pied ou de s’asseoir ou encore, s’il n’est pas vraiment obéissant, remettez-le en laisse. Les gens pourront ainsi passer sans être reniflés, mordus, ni sans se faire sauter dessus.

 

20160801_154215_crop

Crédit Photo: Colleen Dickson

 

4. Savour the companionship

Andrea Isabelle aime arpenter le Salt Marsh Trail, à Cole Harbour, en Nouvelle-Écosse. Il traverse un pont-jetée, de sorte que «vous vous retrouvez littéralement entouré par l’océan Atlantique, avec des oiseaux marins qui vous passent au-dessus de la tête et de douces vagues qui ondulent de chaque côté», dit-elle. Ce qui est formidable lorsqu’elle emprunte ce sentier avec son labrador noir, c’est que les chiens «apprécient le calme. Ils vous encouragent à vivre le moment présent sans vous soucier d’hier ou de demain, déclare-t-elle. Et ils vous rappellent que marcher en pleine nature est sacrément excitant.»