Comment un chien – et un appareil SPOT X™ – ont sauvé une vie en Alberta

Une aventure en région éloignée a bien failli tourner à la catastrophe pour un randonneur – n’eût été de l’intervention de son fidèle animal de compagnie et de l’utilisation de son appareil de communication par satellite, il aurait pu y laisser sa peau.

Darrel Comeau était parti pour une expédition de quatre jours dans l’objectif de gravir une montagne isolée dans le parc sauvage de Willmore, un espace naturel de 4 600 kilomètres carrés en Alberta, adjacent au parc national de réputation internationale de Jasper.

Kitty, le chien de Darrell, pendant une aventure en milieu sauvage. Photo: 2018 Darrell Comeau

Vers 4 h du matin, Kitty, le chien de Darrel, s’est mis à donner de petits coups de patte au visage de son maître et à émettre des gémissements. Darrel s’est donc réveillé et, roulant sur le côté pour dire à son chien de cesser son petit manège, il a abruptement réalisé qu’il avait arrêté de respirer et que ses voies respiratoires étaient complètement obstruées.

Son expérience de travail à Grande Prairie Technical Search and Rescue l’ayant préparé à affronter de telles situations d’urgence, Darrel n’a fait ni une ni deux et s’est enfoncé les doigts dans la gorge pour dégager ce qui en bloquait l’entrée d’air. Pas de chance: comme il s’agissait en fait d’une masse infectée, Darrel n’avait aucun moyen de s’en débarrasser sur-le-champ. Parce qu’il devait se battre pour chacune de ses respirations, il était impossible pour Darrel de crier à l’aide ou même de parler au téléphone; c’est donc avec un regard voilé par ses larmes d’étouffement qu’il a repéré son appareil SPOT X™ messagerie satellite bidirectionelle, attaché à son sac, et qu’il a envoyé un S.O.S.

Troy, la personne-ressource que Darrel avait désignée pour les urgences, avait accès à un hélicoptère et se tenait prêt à agir rapidement pour secourir Darrel en cas de besoin. Mais grâce à son appareil SPOT X™, Darrel a pu communiquer directement avec les équipes de sauvetage sans réseau cellulaire; Troy n’a donc pas eu à intervenir dans l’immédiat.

Dans les minutes qui ont suivi, Darrel a continué à utiliser son SPOT X™ pour communiquer avec un ami qui œuvre dans le domaine de la santé afin que celui-ci puisse le guider dans les étapes à suivre pour améliorer sa condition, et ainsi lui permettre de rejoindre l’hôpital le plus près.

«Le SPOT X™ vaut son pesant d’or, considère Darrel. Dès que j’ai appuyé sur le bouton panique pour lancer un S.O.S., j’ai été réconforté par la pensée que quelqu’un s’affairait déjà à m’aider; ça m’a permis de conserver mon calme et de me concentrer sur ma respiration. Désormais, mon SPOT X™ messagerie satellite bidirectionnelle ne me quitte plus – je le garde toujours dans mon sac ou dans ma voiture», conclut-il.