Déjouer le blues de l’hiver: 7 clés pour mieux vivre la saison froide

Nous sommes tous passés par là: souhaiter que l’été arrive au plus vite alors qu’on grelote dans un froid mordant ou qu’on hésite à quitter le confort et la chaleur de notre canapé. Malgré que l’hiver soit l’une des plus belles périodes de l’année au Canada, force est d’admettre qu’il nous apporte parfois, en plus de ses paysages majestueux, un sentiment de fatigue, de tristesse ou de solitude. On parle alors de blues de l’hiver ou de dépression saisonnière.

Loin d’être inévitables, le blues de l’hiver et le vague à l’âme qui l’accompagne peuvent être apaisés par des gestes simples. Il suffit de passer du temps dehors, de demeurer actif, d’entretenir des relations épanouissantes et d’être conscient du moment qui passe. Voici donc comment combattre la dépression saisonnière.

1. Entretenir des relations enrichissantes

 

L’une des meilleures façons de combattre le blues de l’hiver est d’accepter qu’on n’a pas à mener ce combat tout seul. Quand vous vous sentez triste ou sans énergie, faites appel à des amis ou à des membres de la famille pour chasser à plusieurs ces sentiments négatifs.

La population de la Norvège, dont l’hiver est particulièrement long et plonge une grande partie du pays dans la noirceur, offre un bel exemple à suivre: en saison froide, les gens font un effort spécial pour pratiquer des activités extérieures avec la famille ou les amis, ou encore pour se la couler douce ensemble en partageant les dernières nouvelles à la chaleur d’un feu de camp avec une boisson chaude. Il est prouvé que le simple fait de discuter avec une personne en qui on a confiance diminue nos ennuis et modifie notre perception de l’hiver.

Rencontrez vos amis sur le Sentier pour vivre une aventure hivernale avec eux, et donnez-leur rendez-vous pour une soirée après-randonnée improvisée à la maison: chocolats chauds, jetés enveloppants et bonne compagnie auront tôt fait de vous mettre de bonne humeur!

 

2. Pratiquer la pleine conscience

Practice mindfulness to help alleviate the winter blues

 

Faire le dos rond en attendant le retour du printemps, ou encore ignorer l’hiver comme s’il n’existait pas, ne sont pas des stratégies efficaces pour combattre la dépression saisonnière – loin de là. La solution réside plutôt dans le fait de changer son attitude envers l’hiver pour en venir à apprécier ce que cette saison nous offre comme possibilités.

Prendre l’habitude de se réserver de 5 à 20 minutes pour faire une marche méditative, seul avec soi-même, est l’une des façons d’y parvenir. Le plus beau dans tout ça, c’est que même en étant très occupé, on peut s’accorder ces quelques minutes de conscience en se rendant simplement au travail, en faisant ses courses ou en se promenant la fin de semaine. Il suffit d’être «présent» et pleinement conscient, puisqu’en observant le décor hivernal, l’esprit se libère du stress; il devient alors plus facile de percevoir notre connexion à notre propre corps et à la nature.

Vous aimeriez trouver un trajet agréable pour vous rendre au travail tout en pratiquant la pleine conscience? Parmi les nombreuses oasis de calme que l’on retrouve dans les paysages urbains du Canada, il y a notamment l’épique Waterfront Trail, à Toronto; le canal Lachine, à Montréal; et le magnifique David Foster Way, à Victoria.

 

3. Accueillir le temps froid plutôt que de le fuir

 

Même si le mercure dégringole bien en deçà des -15 oC, ça ne signifie pas que les activités extérieures doivent être exclues! Il y a tant de façons de profiter du Grand Sentier – même quand la température tombe sous le point de congélation!  Le secret, c’est de choisir les bons vêtements et les bonnes activités, en fonction de vos intérêts et de votre condition physique. Comme le dit le proverbe norvégien: «Le mauvais temps n’existe pas; il n’y a que des mauvais vêtements»!

Chaussez vos nouvelles bottes d’hiver KEEN, multipliez les couches de vêtements et portez votre manteau d’hiver préféré pour vous protéger des éléments. Ensuite, c’est facile! Bougez pour activer votre circulation sanguine et respirez l’air frais; peu de choses sont aussi efficaces contre le blues de l’hiver que de sortir profiter de l’extérieur!

 

4. Immortaliser la beauté de l’hiver avec son appareil photo… ou ses pinceaux!

 

Déjà splendides, nos paysages revêtent un aspect carrément magique avec l’arrivée du gel, de la glace et de la neige. Profitez-en pour sortir avec votre appareil photo ou votre téléphone intelligent, et laissez la nature vous inspirer; le scintillement de la neige, l’aspect «sucré» du givre et la transparence de la glace feront des photos magnifiques, et vous verrez la dépression saisonnière fondre… comme neige au soleil.

Donner libre cours à son esprit créatif, par la photo ou par n’importe quelle autre activité, permet de demeurer positif même dans les moments les plus sombres. De nombreux endroits du Sentier offrent des paysages spectaculaires aux photographes de tout acabit, qu’ils cherchent à faire la photo parfaite pour décorer le salon ou, plus simplement, à saisir une image étonnante pour étoffer leur compte Instagram. Voici d’ailleurs quelques astuces de Mark Robinson, chasseur de tempêtes, pour réussir ses photos en extérieur.

 

5. Chausser des raquettes

 

C’est bien connu: si vous savez marcher, vous savez faire de la raquette! C’est une activité toute simple qui ne requiert que peu d’équipement, se prête à merveille aux sorties familiales et fait augmenter le taux d’endorphines pour chasser la déprime.

Merveilleuse façon de profiter de la neige et des paysages d’hiver, la raquette est l’une des activités idéales à pratiquer sur presque toutes les sections du Sentier à l’échelle du pays; le Kananaskis Country Trail près de Calgary, le sentier du P’tit Train du Nord au Québec et le Pine Lake Trail du Yukon ne sont que quelques exemples du choix infini qui s’offre à vous.

 

6. Se mesurer à l’entraînement suprême de la saison froide: le ski de fond

Stop winter blues with cross-country skiing

 

Vous aimez les entraînements intenses? Intégrez le ski de fond à votre programme de mise en forme. Il nécessite davantage d’équipement et d’aptitudes que la raquette mais, en revanche, il compte parmi les meilleurs types d’exercices aérobiques praticables l’hiver et est souverain pour chasser la déprime saisonnière.

Le ski de fond n’est pas seulement un excellent entraînement complet; il est aussi l’une de nos activités préférées à pratiquer sur le Sentier! Allez, attrapez vos skis et relevez le défi sur le Celtic Shores Coast Trail en Nouvelle-Écosse, sur le Hamilton to Brantford Rail Trail en Ontario ou sur le Cowichan Valley Trail en Colombie-Britannique!

 

7. Voyager en traîneau à chiens traditionnel

 

Peu d’activités sont aussi emblématiques de l’hiver canadien que le traîneau à chien. Mise au point de façon ingénieuse par des communautés autochtones, cette façon ancestrale de se déplacer sur la neige dans un traîneau tiré par un attelage de 2 à 12 chiens fut ensuite adoptée par les explorateurs européens.

La tradition des traîneaux à chiens est encore bien vivante dans plusieurs régions nordiques au pays, et elle permet de filer à vive allure à travers les zones les plus sauvages et les plus reculées du Canada. Mais il serait faux de croire que l’attrait principal de ce moyen de transport est la vitesse; pour bon nombre de conducteurs de traîneau à chiens, le lien qui les unit à leurs chiens de course est au cœur de l’expérience.

Le sentier Dawson Overland Trail North à Whitehorse, au Yukon, est un endroit idéal pour s’initier à cette activité.

Comment chassez-vous le blues de l’hiver? Partagez vos trucs avec nous sur Facebook, Twitter et Instagram!