Le Grand Sentier à Lumsden est «notre chemin»

A dog sits on a bench with a man in front of a cloudy sky

Texte et photos par Ali Lauren

Quiconque s’est déjà promené dans la vallée de Lumsden saura de quoi je parle: quand on entreprend la descente de la colline et que les murs de la vallée s’élèvent de plus en plus haut autour de nous à mesure que l’on progresse vers le village, il y a quelque chose qui change. À une certaine époque, des panneaux annonçaient un peu partout dans Lumsden: «Step Into a Country Pace» [traduction libre: Adoptez le rythme de la campagne], résumant l’ambiance de la vallée en un seul petit logo. Le site est juste assez éloigné de la ville pour échapper à l’agitation et au bruit qui y règnent, permettant à ses résidents comme à ses visiteurs de ralentir le rythme et de reprendre leur souffle au milieu de tout ce que la vallée a à leur offrir.

 

 

Quand je suis déménagée à Lumsden, il y a un peu plus de 10 ans, ce qui m’a le plus charmée à propos de cette région de la Saskatchewan était de bénéficier d’un aussi beau décor pour faire de la photo, ainsi que d’un paysage extraordinaire à explorer avec mon mari et nos chiens. La photographie et l’exploration avaient toujours été pour moi des façons d’évacuer le stress et l’anxiété, en plus de me permettre d’exprimer ma créativité. Me trouver dans un contexte où je peux pratiquer les deux à la fois dès que je franchis la porte de chez moi est donc une opportunité pour laquelle je serai toujours reconnaissante. Cette partie de la province en est une où il fait bon mettre ses écouteurs, monter le son de la musique et errer en nature. Mais c’en est également une où, même si l’on part en solitaire pour faire une marche, on rencontrera fort probablement quelqu’un que l’on connaît et qui nous accompagnera pour une partie du chemin si on le souhaite.

 

Au fil du temps, Le Grand Sentier dans Lumsden à commencé à jouer un rôle prépondérant dans ma vie sans même que je m’en aperçoive. Faire de la photo et passer du temps sur Le Grand Sentier sont des sources d’inspiration continues. J’ai emmené plusieurs de mes clients ici pour faire des séances photo, et après avoir pourtant visité le même endroit de la vallée pendant plusieurs années, sa beauté suffit toujours à nous surprendre encore aujourd’hui, mes clients et moi. Plus souvent qu’autrement, nos séances sont interrompues par des pauses pour simplement admirer la vallée et s’en imprégner.

 

 

Le Grand Sentier a aussi joué un rôle dans ma vie personnelle, puisque c’est un endroit où mon mari et moi promenons souvent nos chiens. Nous avons parcouru ce chemin ensemble après avoir adopté et accueilli un nouveau chien dans la famille, et nous avons continué après que les poils du menton de nos chiens aient viré au gris. Ce chemin nous est familier; c’est un endroit où nous avons tenu de grandes conversations et où nous avons d’autres fois marché en silence, profitant simplement de la vue. Puis, tout en déambulant dans les rues de Lumsden et à travers ses champs, il y a un moment où nous nous sommes mis à appeler Le Grand Sentier «notre chemin». C’est avec constance qu’il est devenu une réponse à l’habituelle question «Où devrions-nous aller marcher ce soir?». En marchant, nous saluons des visages connus – appartenant tout autant à nos amis à deux pattes qu’à nos amis à quatre pattes – et nous nous trouvons souvent à observer des spécimens de la faune ou à remarquer des subtilités du paysage en constante évolution de la vallée.

 

Marcher et travailler sur Le Grand Sentier et dans cet espace de la vallée m’ont aidée à vivre plus calmement mes journées de fébrilité et à nourrir ma créativité, mais m’ont aussi offert un lieu où passer du temps en famille, un lieu où se tenir par la main en parlant de l’avenir et du passé, ainsi que de tout ce qui se trouve entre les deux.

Sentier Transcanadien est un organisme sans but lucratif. Vous considérez que notre travail compte? Pensez à soutenir notre œuvre en visitant notre page de dons.