The Happy Camper: Quelques astuces pour les randonées d’automne

Par Kevin Callan

L’automne est sans contredit la meilleure saison pour lacer ses bottes de randonnée, enfiler son sac à dos et prendre ses bâtons de marche. Les canicules de l’été ont disparu, l’air est frais et vivifiant, les moustiques ont suspendu leur chasse, la forêt déborde de couleurs et les foules ont délaissé les sentiers.

Avant de partir toutefois, il faut s’assurer de posséder les connaissances et l’équipement appropriés pour pouvoir vivre une expérience sécuritaire et agréable.

 

 

Planifiez à l’avance

Les priorités d’abord: rédigez un plan de voyage. Assurez-vous que tout le monde sache où vous allez et soit au courant des changements apportés à votre itinéraire.

Je recommande aussi fortement d’emporter tout appareil technologique que vous avez sous la main qui pourrait vous aider à trouver votre chemin – comme une carte, un compas ou un appareil GPS –, ainsi que tout appareil de communication satellite auquel vous avez accès, qui vous permettra de transmettre votre position si jamais il vous arrivait quelque chose.

Personnellement, j’ai une préférence pour les appareils SPOT, et je viens tout juste de passer du modèle Gen3, très fiable, au tout nouveau modèle Gen4. La simple pression d’un bouton me permet de faire savoir à mes proches que tout va bien, et si jamais je devais faire face à un imprévu, l’appareil transmettrait ma localisation GPS aux services d’urgence. Son système amélioré de localisation (SPOT Mapping) est fantastique lui aussi; il me permet de partager ma localisation afin que tous puissent retracer mes déplacements et savoir quand je m’arrête pour monter le camp, et, lorsque je m’arrête pour une période prolongée, il cesse de transmettre des messages de localisation jusqu’à ce que je me remette en mouvement. Vraiment super!

 

 

Habillez-vous en fonction de la météo

Un autre élément important de la randonnée en automne est de savoir s’attendre à l’inattendu en ce qui concerne la météo. Autrement dit: superposez les couches.

Fine et douce, la laine mérinos est idéale pour ça. Elle est légère et vous tiendra au chaud et au sec quand le ciel tournera au gris et que la température commencera à chuter. De nombreuses marques proposent d’excellents systèmes de superposition de vêtements d’isolation thermique de haute performance qui allient la résistance du polyester à la finesse de la laine mérinos, qui est parfaite pour être portée près du corps. Comme elle retient jusqu’à 80 % d’air, celle-ci offre une excellente façon de retenir la chaleur corporelle. Et le fait qu’elle soit perméable lui permet d’évacuer l’humidité dégagée par le corps pour vous tenir bien au sec et au chaud. Pour efficacement déjouer la fraîcheur des soirées d’automne, combinez une couche de base à une couche intermédiaire, qui contiennent chacune une certaine proportion de laine mérinos.

 

 

Soyez prêt en cas d’urgence

Au chapitre de ce que vous devriez mettre dans votre sac à dos, de bons choix seraient une couverture réfléchissante isolante et un minisystème de bâches au cas où vous auriez la surprise de devoir passer une nuit dans les bois. Ajoutez de la corde Paracord et une trousse pour allumer un feu, qui devrait comprendre un briquet, des allumettes hydrofuges ou un allume-feu en acier, ainsi que des allume-feux combustibles, que vous pourrez acheter ou confectionner vous-même en badigeonnant des cotons-tiges de Vaseline, ou encore en mélangeant du baume à lèvres à de la charpie récoltée dans le filtre de la sécheuse.

Bien entendu, vous devriez déjà avoir un couteau et un allume-feu en acier accrochés à votre ceinture ou en pendentif à votre cou.

Les comprimés de purification d’eau sont une alternative plus légère que n’importe quel système de filtration d’eau. Ces comprimés, comme les Aquatabs par exemple, sont efficaces et prennent moins d’espace qu’un filtre à eau (je considèrerais également un système de purification d’eau LifeStraw).

Souvenez-vous de toujours attacher un sifflet à votre sac; trois sifflements puissants envoient un signal de détresse. Tout aussi utiles: une minilampe de poche (testez chaque fois les piles avant de partir) et un petit crayon (pour laisser des indications) avec, enroulés autour, un fil de collet et du ruban adhésif à conduits.

Emportez toujours une petite trousse de premiers soins qui pourrait vous aider, ou aider les autres sur le Sentier. Je recommande de suivre un cours de premiers soins tous les deux ou trois ans; il vaut mieux être bien préparé pour faire face aux situations imprévues et savoir comment se servir de tout cet équipement qu’on trimballe avec soi.

 

À propos de Kevin Callan: The Happy Camper

Kevin Callan, «The Happy Camper», est l’auteur de 18 livres, dont le plus récent est «Once Around Algonquin: An Epic Canoe Journey». Auteur primé et conférencier principal d’événements de plein air partout en Amérique du Nord, Kevin est aussi régulièrement invité à différentes émissions de télévision matinales et à la radio de CBC.

Il a gagné de nombreux prix pour ses films, tient une chronique dans les publications Paddling Magazine et Explore Magazine, a été désigné l’un des 100 meilleurs explorateurs modernes d’un jour par la Société géographique royale du Canada et a reçu le titre de Patron Paddler de Pagaie Canada.

Allez jeter un coup d’œil à son site Internet au kevincallan.com ainsi qu’à sa chaîne YouTube, KCHappyCamp. Kevin Callan est un ambassadeur SPOT pour Globalstar Canada Satellite Co.