Pochette de presse: campagne hivernale «De bof à… bonheur»

Depuis la pandémie, la fréquentation des sentiers a substantiellement augmenté parmi tous les groupes d’âge. Les gens disent que le maintien leur santé mentale et leur santé physique sont les deux raisons principales qui les motivent à sortir pour se retrouver dans la nature. Nous encourageons les Canadiens à sortir dans la nature pour se divertir de façon sécuritaire, en tout respect des consignes de santé publique.

Tout y est pour vivre des loisirs sécuritaires pendant la saison froide. Cet hiver, nous passons #DeBofABonheur en sortant dehors pour prendre un bon bol d’air frais et profiter de différentes activités!


LIENS PRATIQUES


Pour donner le coup d’envoi à notre campagne #DeBofABonheur, nous vous convions à une table ronde d’expertes qui discuteront des façons d’améliorer notre santé mentale cet hiver. Nos expertes:

  • Dre Katy Kamkar, psychologue clinicienne au Centre for Addiction and Mental Health (CAMH)
  • Mercedes Nicoll, quatre fois olympienne canadienne
  • Eleanor McMahon, Présidente et chef de la direction, Sentier Transcanadien
  • Modératrice: Valerie Pringle, Vice-présidente du Conseil de la CAMH Foundation et Présidente du Conseil de la Fondation Sentier Transcanadien

REJOIGNEZ-NOUS LE 1ER FÉVRIER À MIDI HNE >


Page d’accueil de la campagne «De bof… à bonheur»: ce lien n’offre qu’un aperçu de la campagne avant son lancement et ne sera pas diffusé avant le 1er février. Vous trouverez ici:

  • Le concours-défi photo d’hiver – avec des prix de CLIF à gagner!
  • Des feuilles d’activités à télécharger pour faire une chasse au trésor et un jeu en famille
  • Un inspirant article de blogue par une nouvelle usagère du Grand Sentier qui nous raconte comment elle passe de bof à…bonheur grâce à ce qu’elle appelle ses marches de bien-être
  • Un article de blogue par Dre Kamkar, une experte du CAMH
  • Des contenus de Jack.org
  • Une promotion pour l’achat d’épinglettes OKME, dont les recettes seront remises à STC

PAGE D’ACCUEIL DE LA CAMPAGNE >


TÉLÉCHARGER LA POCHETTE DE PRESSE >

TÉLÉCHARGER DES PHOTOS >

TÉLÉCHARGER LES PLANS DE COUPE (B ROLL) >

CONTACT MÉDIA >

 


MESSAGES CLÉ


En quoi la fréquentation du Grand Sentier favorise-t-elle une bonne santé mentale?

La pandémie de COVID-19 est venue augmenter le niveau de stress de la vie quotidienne, affectant ainsi notre santé mentale. Il a été prouvé qu’être physiquement actif dans un environnement naturel améliore la santé mentale et constitue un excellent antidote contre le niveau élevé de stress lié à la pandémie que nous éprouvons actuellement. Notre récent sondage le confirme également, puisque 95?% des répondants nous ont dit fréquenter les sentiers pour améliorer leur santé mentale.


Pourquoi Sentier Transcanadien travaille-t-il avec le Centre for Addiction and Mental Health (CAMH)?

Avec leur intérêt commun pour la santé et le bien-être des Canadiens, Sentier Transcanadien et CAMH travaillent main dans la main pour promouvoir les activités qui participeront à soutenir la santé mentale au cours des mois d’hiver.


Pourquoi les activités extérieures sont-elles importantes en hiver?

L’hiver apporte avec lui des températures froides et une diminution des heures d’ensoleillement, ce qui peut engendrer une baisse des activités des Canadiens. Puisque 80?% des Canadiens demeurent à 30?minutes ou moins du Grand Sentier, l’opportunité s’offre à tous de profiter de l’atmosphère que la nature nous propose.

En raison des mesures sanitaires imposées partout au pays, un grand nombre de personnes souffrent de l’isolement social, qui peut entraîner des problèmes de santé physique et mentale. Être actif sur le Sentier, tout en respectant la distanciation physique, apporte davantage d’opportunités sur le plan des liens sociaux, et demeurer en lien avec notre famille et nos amis est important pour notre bien-être.


Est-il sécuritaire de fréquenter Le Grand Sentier cet hiver?

Le Grand Sentier offre un environnement où la distanciation physique coule de source; il constitue donc un espace sécuritaire où les usagers peuvent pratiquer des activités physiques et des loisirs tout en améliorant à la fois leur santé physique et mentale.

Sentier Transcanadien a émis des lignes directrices pour appuyer les efforts des organismes de sentiers à l’échelle du Canada afin de s’assurer que les Canadiens puissent se divertir de façon sécuritaire et responsable.


À PROPOS DE NOUS


Touchant chaque province et territoire, s’étendant sur plus de 27 000 kilomètres et traversant toute la diversité des cultures et des paysages du Canada, Le Grand Sentier du Canada est le plus long réseau de sentiers récréatifs du monde. Soutenu par les dons offerts à Sentier Transcanadien, Le Grand Sentier relie plus de 15 000 communautés rurales, urbaines et autochtones d’un océan aux deux autres. Il est le lien entre les gens et les communautés, une initiative d’unité nationale qui rassemble les Canadiens de tous les milieux en améliorant leur qualité de vie et
les collectivités dans lesquelles ils vivent, travaillent et se divertissent.

Dans les années qui viennent, Sentier Transcanadien poursuivra son travail d’amélioration et de préservation du Sentier pour les générations futures. Ceci implique l’ajout de nouvelles sections au Sentier, la conversion de voies routières intérimaires en corridors verts, l’accroissement de l’accessibilité du Sentier et le financement
de travaux de réparation urgents. Parallèlement, nous renforcerons nos relations avec les communautés Inuites et des Premières Nations, et travaillerons en partenariat avec elles afin de faire connaître leurs histoires et leur patrimoine.

Sentier Transcanadien est un organisme à but non lucratif et dépend entièrement de la générosité des donateurs particuliers et corporatifs, ainsi que de celle de tous les paliers de gouvernement.

Le Sentier en quelques chiffres: 

  • Le Grand Sentier du Canada relie le Canada d’un océan aux deux autres grâce à plus de 27 000 kilomètres de sentiers terrestres et navigables
  • Plus de 15 000 collectivités sont reliées entre elles par le Sentier
  • 80 % des Canadiens demeurent à 30 minutes ou moins d’une section du Sentier