« Entre filles » sur le Grand Sentier

Un groupe de marche féminin crée une nouvelle manière de célébrer les anniversaires… dans le style du Sentier!

 
Lorsque Darlene Stone a eu 70 ans, elle était inflexible sur un point : pas de cadeaux d’anniversaire, s’il vous plaît.

Les amies du groupe de marche de Darlene ont pensé à une solution intéressante. Elles ont fait un don au Grand Sentier, au nom de Darlene. À partir de ce moment, une tradition est née : lorsqu’une des membres du groupe a 70 ans, le groupe fait un don au sentier Transcanadien.

Elles se nomment elles-mêmes « The Hiking Babes » — ces 20 femmes adeptes de plein-air de la région d’Halifax qui marchent ensemble tous les mercredis depuis 11 ans. Elles ont fait dix dons au Sentier à ce jour, et trois autres anniversaires approchent.

« Nous tenons à faire notre part pour entretenir le sentier, déclare Colleen Estabrooks, une « Hiking Babe », technicienne en radiologie retraitée qui vit dans le centre-ville d’Halifax. Nous aimons beaucoup l’idée de marcher sur le Sentier et de se sentir relié au pays entier. C’est agréable de savoir que vous participez à un événement de portée nationale ».

Les « Hiking Babes » ont parcouru chaque section du Grand Sentier en Nouvelle-Écosse des marais salés et du sentier Jitney au Blueberry Run et au-delà. Au cours de leurs pérégrinations, elles aiment observer les hérons bleus, les aigles à tête blanche, les canards, les renards et les chevreuils, entre autres.

« Les mésanges à tête noire sur le sentier du Lac Charles viennent vous manger dans la main! », dit Andrée Lachance, professeure de français à la retraite, une des quinze fondatrices du groupe des « Hiking Babes ».
 

Comment elles se sont rencontrées

 
Les membres du groupe d’origine se sont rencontrés alors qu’elles faisaient de la marche et de la randonnée avec les membres de la municipalité régionale d’Halifax (MRH). La MRH leur a demandé de se séparer et de former leur propre groupe afin que plus de personnes puissent participer aux sorties régionales. C’était une bonne idée étant donné que la plupart de celles qui allaient devenir les « Hiking Babes » étaient retraitées et pouvaient se rencontrer dans la journée.

Les « Hiking Babes » aiment la nature, en particulier les fleurs et sont à l’affût des cypridides, des épigées rampantes et des iris sauvages. Le groupe adore particulièrement les changements de saisons le long du Grand Sentier.

« Quand les feuilles changent de couleur à l’automne et nous aimons marcher sur le sentier Musquodoboit Trailway », souligne Andrée. « C’est le meilleur moment pour faire une randonnée sur le sentier Admiral Lake Loop qui offre de nombreux paysages et de magnifiques vues panoramiques de la région, jusqu’à Port Musquodoboit.

Parfois, les « Hiking Babes » font une pause de 10 minutes dans le silence pour être en communion avec la nature.

« Toute la tension accumulée dans le corps se dissipe et vous pouvez entendre les oiseaux. Un sentiment de paix vous envahit. C’est quelque chose que nous apprécions toutes grandement », dit Colleen.
 

Du silence à Coronation Street

 
Ensuite, c’est le retour au quotidien — les discussions sur la politique, les tombeurs canadiens de ces dames (Ryan Reynolds et Ryan Gosling) Coronation Street, Kate Middleton, le vin, les conseils pour la santé, le tennis, et les livres qu’elles ont lus pour leurs divers clubs de lecture.

« Les mercredis sont sacrés pour nous. Nos familles savent qu’elles ne doivent pas nous demander de garder les enfants, à moins qu’il n’y ait une urgence, ajoute Colleen. J’ai oublié de préciser que nous avons une seule règle! Pas de maris. »

Les « Hiking Babes » adorent passer leur temps entre filles, à bavarder avec passion et à rire. Colleen et Andrée soulignent que le grabuge qu’elles font effraie certains animaux le long du Grand Sentier, lorsque les « Babes » racontent leurs histoires et des blagues.

Qu’est-ce qui les fait donc rire tant toutes les semaines?

« Et bien, rien qui ne soit digne d’être imprimé! ajoute Colleen qui aura 70 ans en août. Ce qui se passe sur le Sentier reste sur le Sentier ».