De grands donateurs canadiens : Shirley et Greg

Greg et Shirley Humphries

 

Pour Shirley Humphries, Le Grand Sentier est un élément essentiel dans sa vie. Ses parents s’étaient établis chez elle dans sa maison à Regina en 2003, et peu de temps après sa mère décéda. Peut-être était-ce pour affronter la perte d’un être cher ou pour renforcer la nouvelle dynamique dans leur relation, que Shirley et son père, John W. Humphries, partirent en quête d’aventure.

Malgré les 88 ans de John et son acuité visuelle affaiblie, ils décidèrent de parcourir ensemble, petits bouts par petits bouts, les 20 km du Sentier qui traversent Regina.

« Je revenais chez moi le midi et le dîner avait déjà été servi par mon père, » se rappelle Shirley. « Nous suivions ensuite le Sentier par le lac Wascana, puis je retournais au travail. Pendant les fins de semaine, nous empruntions différents tronçons courts du Sentier. »

Ils parcoururent la distance complète au cours de l’année. « Mon père est décédé à l’hiver 2005, mais je garde un merveilleux souvenir de l’aventure que nous avons réalisée ensemble », ajoute Shirley.

Shirley a pris sa retraite de la Fédération des enseignants et enseignantes de la Saskatchewan en 2013. Elle a voyagé d’un océan aux deux autres dans le cadre de son travail, pour les études et les vacances.

« Ces occasions m’ont permis d’avoir une meilleure compréhension de la diversité qui confère son individualité au Canada. Nous devons célébrer notre beau pays, et 2017 se révèle l’occasion par excellence! » Donateurs de longue date, Shirley et son mari, Greg Lawrence, croient que le Sentier sert à unifier les Canadiens. « Pour certains, le Sentier revêt une importance symbolique. Toutefois, le fait que plusieurs personnes partout au pays travaillent ensemble pour tisser des liens plus solides entre eux est une réalité », dit-elle.