L’hospitalité des prairies sur le Sentier

De gauche à droite : Ann Burton, Cathy Watts et Cindi Peterson. Photo par Trent Watts

 

Mi-juillet 2015, huit femmes ont démarré une aventure à vélo de cinq jours sur le Grand Sentier en Saskatchewan. En partant de Saskatoon, les amies ont roulé plus de 300 kilomètres, passant par Hague, Batoche, Duck Lake, Blaine Lake, Meota, puis Paradise Hill avant de se diriger en Alberta.

 

C’était une sacrée expérience, confie l’organisatrice du voyage, Cathy Watts. Le Sentier que le groupe a emprunté est assez difficile, car il est presque entièrement couvert de graviers et ne prévoit pas ou peu de commodités pour les cyclistes voyageant sur une longue distance (alimentation, abris, eau!). Mais comme le dit Cathy Watts : « Le Sentier possède un moyen unique de rassembler les Canadiens. »

 

Cas typique, lors de la planification du voyage, Cathy Watts n’arrivait pas à trouver d’hébergement pour l’arrêt de la première nuit dans la ville de Hague. En cherchant de l’information, Cathy Watts a visité la mairie et, sur un coup de tête, a demandé si quelqu’un était prêt à accueillir pour la nuit un groupe de femmes voyageant à vélo. Après quelques appels et échanges de courriels avec la municipalité et même avec le maire de Hague, certains volontaires enthousiastes ont ouvert leur porte au groupe de cyclistes, leur offrant des repas faits maison, des douches chaudes, des lits douillets et de nouveaux amis.

 

Et l’hospitalité ne s’est pas arrêtée à Hague. Au cours des quatre jours suivants, elles ont passé une soirée au festival Back to Batoche, l’événement commémoratif annuel de la culture, des traditions et de l’héritage de la nation métisse. Il s’agit d’un événement familial au cours duquel les Métis commémorent et rendent hommage à leurs héros nationaux tels que Louis Riel, Gabriel Dumont et de nombreux autres. Le groupe de femmes cyclistes a eu la chance d’assister aux chansons, aux danses, aux histoires et d’échanger avec certaines personnes de la nation métisse de Rosthern.

 

En cinq petits jours, le groupe de cyclistes a profité de quelques-unes des meilleures choses que la Saskatchewan a à offrir dans le cadre du Grand Sentier : de superbes rivières, des vues magnifiques du ciel des Prairies, une campagne luxuriante et la chaleur et la générosité des habitants de la Saskatchewan.