5 aventures aquatiques à découvrir cet été

Comme ce grand pays lui-même, Le Grand sentier canadien ne s’étire pas seulement à travers les terres, mais aussi les rivières, les criques et les lacs. Quand avec la chaleur de l’été viendra l’envie de prendre le large, vous serez séduits par ces merveilleuses occasions de découvrir à coups de pagaie les beautés naturelles et culturelles du Canada.

 

Buvez votre café du matin sur le sentier marin Sea to Sky

Cette toute nouvelle voie navigable traverse la baie de Howe, au nord-ouest de Vancouver. Avec en toile de fond les sommets enneigés, vous aurez l’occasion de voir de près les Rocheuses, des forêts anciennes et des cascades avant de vous retirer et d’aller relaxer sur l’un des 10 sites de camping panoramiques. Autrefois dévasté par l’industrie lourde, l’écosystème de la baie de Howe a fait peau neuve et accueille désormais de grands prédateurs, nous apprend Gordon McKeever, qui a travaillé à la conception de cette route navigable afin de stimuler dans la région l’éclosion d’une économie durable sur le plan environnemental. Les rameurs les plus chanceux partageront les eaux avec des phoques communs, des dauphins à flancs blancs du Pacifique, des otaries de Californie et, à l’occasion, une baleine, promet Norm Hann, guide local et défenseur de l’environnement. Sa portion préférée de la voie s’étend de sa maison de Squamish à la plage Britannia, où l’un de ses amis tient un café. «J’appelle ça la route du café, dit-il, et il n’y a pas de meilleure façon de commencer une journée.»

 

seatosky_small

Crédit Photo: Norm Hann  

 

Découvrez la vie nordique sur la voie navigable de la Mackenzie

D’immenses étendues sauvages et un ciel nordique qui s’étale à l’infini, voilà ce que vous réserve la plus longue rivière du Canada. «Vous entrez ici dans un état méditatif, confie Michelle Swallow, auteure du Mackenzie River Guide. Et vous avez beaucoup de temps pour penser et vous immerger dans le paysage.» En été, ajoute-t-elle, près du cercle arctique, les longs levers et couchers de soleil se reflètent magnifiquement dans l’eau.

Tous les deux jours, la voie navigable traverse une communauté, une occasion de se charger en vivres, de discuter avec les habitants de ce qui vous attend plus loin, et peut-être de regarder un match de baseball ou de visiter une tannerie traditionnelle. «C’est une expérience culturelle, continue Michelle Swallow. Une sorte d’avant-goût de la vie dans les territoires du Nord-Ouest.» Il est préférable de débarquer ici avec une certaine expérience du canotage, un répulsif à ours et un permis de pêche sportive pour visiteurs, au cas où vous voudriez capturer vous-même un repas tout frais en chemin.

 

mackenzie_large

 Crédit Photo: Courtoisie de Wayne Wilson

 

Initiez-vous au surf à pagaie sur la voie navigable Chief Whitecap

Cette portion de la rivière Saskatchewan Sud sillonne parmi les vallées depuis Gardiner Dam jusqu’à Saskatoon. Les plages de sable fin offrent d’excellents sites pour allumer un feu, et tables de pique-nique et espaces de camping peuvent vous accueillir pour la nuit. Chad Guenter, qui organise tous les ans des voyages de groupe en paddleboard (Surf à pagaie) sur le sentier navigable afin de sensibiliser à la maladie mentale, parle d’un voyage empreint de sérénité, lui qui a vu des cerfs s’ébattre dans les eaux et des aigles à tête blanche s’élever au-dessus de sa tête.

Marcus Storey, copropriétaire d’un magasin de sport à Saskatoon, aime contempler la voie navigable Chief Whitecap debout sur un paddleboard. «De là-haut, vous pouvez voir les bancs de poissons se disperser à votre approche», dit-il. Les jours où le vent ne souffle pas trop sont idéals pour les débutants. Mais, quel que soit le bateau à pagaie que vous utilisez, vous pouvez descendre la rivière jusqu’en pleine ville, où Marcus Storey vous suggère d’aller célébrer la fin du voyage devant une bière bien fraîche.

 

chiefwhitcap_small

 Photo Credit: Courtesy of  Chad Guenter

 

Suivez en canot l’ancienne route des Premières Nations sur le lac Supérieur

Des fouilles archéologiques ont permis d’établir qu’on navigue à coups de pagaies sur le lac Supérieur depuis des milliers d’années. Que vous soyez sur le «canot du maître», une embarcation de près de 11 mètres (36 pieds) offerte en location pour les groupes, ou sur un vaisseau plus modeste, «vous avez l’impression de reculer dans le temps», s’émerveille Gary McGuffin, écrivain, photographe, documentariste et concepteur de sentiers. «Aussitôt que vous êtes assez loin de la rive, que vous n’entendez plus les bruits de circulation, vous commencez à ne faire qu’un avec le lac.» Il est facile d’imaginer pourquoi le lac Supérieur a tant inspiré le Groupe des sept qui en a peint des paysages emblématiques dans les années 1920, ajoute Gary McGuffin. «Vous êtes entouré par les formations rocheuses du Bouclier précambrien, la forêt boréale et les eaux les plus bleues que vous ayez jamais vues !»

En 2017, une voie navigable disposant de 16 points d’accès – dont cinq accessibles aux personnes à mobilité réduite – fera le bonheur des rameurs le long de la rive nord. En attendant, les eaux cristallines du lac Supérieur continuent d’accueillir tous les pagayeurs disposés à organiser eux-mêmes leur excursion.

 

Crédit photo: Joanie et Gary McGuffin 

 

Vivez l’hospitalité de la Nouvelle-Écosse sur le lac Bras d’Or

Les collines vallonnées et les villages pittoresques bordant le lac Bras D’Or abritent une grande variété de cultures (Mi’kmaq, Écossais, Acadiens, etc.) et une faune tout aussi diversifiée (cerfs de Virginie, balbuzards, huards, etc.). Le lac et la zone environnante ont été classés Réserve de la biosphère de l’UNESCO et la rive nord, moins connue, est un véritable «joyau» exempt de toute trace humaine, selon Candace MacKenzie, qui adore faire du kayak près de Marble Mountain, une ville perchée sur une falaise surplombant un petit archipel. «Les gens d’ici tirent une grande fierté de leur maison et, du coup, sont les premiers à accueillir les visiteurs venus d’ailleurs», raconte-t-elle. En 2017, une voie navigable du Grand sentier sera aménagée sur cette mer intérieure unique. En attendant, les pagayeurs peuvent toujours compter sur l’expertise des gens du coin pour les aider à explorer le littoral.

 

brasdor_small

Crédit Photo: Candace Mackenzie