Comme les corridors verts et les voies navigables, les voies routières font partie du Grand Sentier

L’étendue et la diversité du Grand Sentier illustrent la grande variété du paysage canadien. S’étendant sur plus de 24 000 kilomètres d’un bout à l’autre du pays, ce vaste sentier comprend plus de 400 sections sur terre et sur l’eau et traverse des zones qui vont de l’arrière-pays accidenté aux rues urbaines ponctuées de monuments historiques.

La géographie diversifiée offre aux utilisateurs du Sentier un choix d’activités, notamment la marche/randonnée pédestre, le vélo, le canotage, l’équitation, le ski de fond et la motoneige. Bien que de nombreux Canadiens effectuent de courtes excursions sur le Sentier près de chez eux, d’autres s’aventurent sur de plus longues distances, et le voyage à vélo est une option populaire.

Si vous comptez emprunter un circuit cycliste de longue distance, il est important de comprendre que le Grand Sentier n’est pas une piste cyclable hors route sur toute sa longueur. Des voies routières font également partie du Sentier; elles constituent environ 30 pour cent de tout le réseau.

Les cyclotouristes qui souhaitent parcourir le Sentier d’une collectivité à l’autre doivent souvent emprunter des voies routières, qui leur offrent parfois une surface de roulement plus lisse, un trajet plus direct et la possibilité de circuler plus vite.

Bien sûr, faire du vélo sur des voies routières signifie que vous partagez la route avec des véhicules motorisés. Bien que de nombreux cyclistes chevronnés soient habitués à circuler sur la route et connaissent les pratiques sécuritaires, il est toujours sage de planifier vos itinéraires avec soin, de rechercher les règles particulières qui régissent les voies routières choisies et de rester vigilant pendant votre voyage.

Le Sentier Transcanadien (STC) invite tous ceux qui empruntent les voies routières du Grand Sentier à faire preuve de prudence et à respecter le Code de la route. Les utilisateurs des voies routières du Sentier devraient également prêter attention à ce qui les entoure et aux autres personnes ou véhicules qu’ils côtoient. Le SCT recommande aux cyclistes de ne pas utiliser d’appareils mobiles ou d’écouteurs et de porter un casque, même si les lois régissant le port du casque diffèrent selon les provinces et les territoires. 

Le Grand Sentier continue d’évoluer, et de nouvelles sections seront ajoutées au fil du temps. Par exemple, certains tronçons routiers existants servent de liens provisoires entre des sections du Sentier. À l’avenir, ces liens seront remplacés par un corridor vert ou une voie navigable, là où la demande et la capacité existent.

Toutefois, les voies routières continueront de constituer une partie importante du Grand Sentier. À certains endroits, les utilisateurs sont peu nombreux et les ressources pour l’aménagement et l’entretien du Sentier sont limitées. À d’autres endroits, des difficultés en matière de protection de l’environnement, de conservation et de durabilité se posent. En outre, dans certaines zones urbaines, l’espace pour aménager des corridors verts est insuffisant.

Les voies routières permettent aussi aux utilisateurs du Sentier de vivre une expérience diversifiée, et nombreux sont ceux qui apprécient la beauté des paysages qui se déploient le long de ces sections du Sentier. Au nombre des voies routières spectaculaires le long du Sentier, mentionnons la route qui relie Saskatoon à Duck Lake en Saskatchewan et l’autoroute Dempster au Yukon et aux Territoires du Nord-Ouest.

Pour en savoir plus sur le Sentier près de chez vous, explorez notre carte interactive.

Pour en savoir plus sur les plus belles voies routières sur Le Grand Sentier, choisies par le personnel du STC, lisez cet article

Sentier Transcanadien est un organisme sans but lucratif. Vous considérez que notre travail compte? Pensez à soutenir notre œuvre en visitant notre page de dons.